Stephen King

Naissance :21 Septembre 1947
Biographie :
Stephen King est un auteur qu’il n’est plus vraiment nécessaire de présenter tant ses oeuvres sont connues et reconnues pourrait-on ajouter par les fans de l’horreur…Stephen King est né le 21 septembre 1947 à Portland, dans le Maine et commence à écrire dès l’âge de 12 ans pour se protéger d’une vie familiale difficile. Son premier livre publié sera un véritable succès, il s’agit de Carrie en 1974. Si Stephen King est son vrai nom, nous retrouvons aussi des romans sous le nom de Richard Bachman tels “Marche ou crève” ou “Les Régulateurs”.

Toujours basées sur des faits plausibles (un chien qui attrape la rage dans Cujo, une super-grippe qui se développe dans le Fléau ou encore la folie d’un gamin qui va prendre en otage son école dans Rage), les histoires de Stephen King ne laissent jamais indifférents… Préférant faire jouer le psychologique au gore, nous sommes plus souvent confrontés à une ambiance lourde et inquiétante et ne subissons que très rarement des bains de sang ou des descriptions horribles comme cela est souvent le cas dans les oeuvres d’épouvante.

Le nombre de best-sellers écrits par celui qui est considéré comme le maître de l’épouvante laisse rêveur et le nombre d’adaptations, dont quantité pour la télé, montrent toute l’étendue du travail de King. Certains points deviennent récurrents dans ces oeuvres comme la place qu’ils laissent aux enfants.

Stephen King est aussi un expérimentateur : il a écrit un livre en six tomes (“La ligne verte”) qui paraissait au rythme d’un tous les mois, et les écrivait au fur et à mesure. Il a ensuite écrit un script, destiné à faire un téléfilm (“La tempête du siècle”) : le script étant sorti avant le film de façon à montrer à ses fans les ravages de la censure (qui sur ce coup là a été gentille) et enfin, la dernière expérience en date, est la mise sur Internet d’une nouvelle (“un tour sur le bolide”) : il demandait aux lecteurs qui le désiraient de lui payer 1$ en ligne…

Il apparait au travers des différentes situations présentées dans ces livres que les enfants sont les seuls capables de sauver l’humanité par leur croyance et leur foi (au sens générale pas religieux) : ils sont souvent à l’origine et la clé de l’énigme : dans Ca, c’est un groupe de sept enfants qui parviendra à débarrasser la ville du monstre sanguinaire et quand il reviendra, il sera beaucoup plus difficile de le vaincre, les enfants étant devenus adultes… Dans Bazaar, c’est Bryan qui sera la première victime de Lelaunt Gaunt ; dans Carrie, une adolescente craque sous les insultes de ses camarades…

Stephen King peut paraître agnostique si on n’y prend pas garde et le peu de considération qu’il tient pour les églises en place (voir notamment la scène où les représentants de deux confessions différentes viennent à se battre physiquement dans Bazaar), cela n’empêche pas ces histoires d’une connotation religieuse, qui ne se présente pas forcément sous la forme classique de Dieu ou d’anges : dans Ca toujours, le pouvoir du dévoreur de monde est contrebalancé par la force de la Tortue, dans le Fléau, Randall Flagg est opposé à Mère Abigail, une vieille femme dont la foi en Dieu sera salvatrice…

Le thème de la page blanche, qui se révèle être une des inquiétudes majeures de l’écrivain, est mis en avant dans plusieurs livres notamment Misery (où l’auteur est obligé d’écrire un volume de Misery spécialement pour sa “plus grande fan”) ainsi que dans Sac d’Os.

On l’aura compris, Stephen King produit les oeuvres à tour de bras et c’est généralement deux romans par an qui viennent agrémenter les rayons de nos libraires.

Beaucoup annoncent que le maître de l’Epouvante va bientôt prendre sa retraite, or, d’après le site officiel (américain), il n’en est rien : Stephen King a encore bien des oeuvres à écrire, notamment la fin de son cycle de la Tour Sombre (dont il existe actuellement 4 volumes et qui en comptera 7 au final).

Précisons aussi que loin de se cantonner au fantastique et à l’épouvante, King a écrit aussi plusieurs thrillers (on citera Rage, Chantier…) ainsi qu’une étude de l’épouvante (anatomie de l’horreur) traitant de façon poussée des raisons poussant les écrivains à écrire sur l’horreur et les lecteurs à acheter pour être effrayés (cet oeuvre a d’ailleurs été primée…) et enfin une oeuvre sur l’Ecriture qui s’intitule Ecriture, l’auteur expliquant son cheminement pour réussir à être publié mais aussi la façon, à son avis, de bien écrire.

Bibliographie :
Bazaar (2 volumes)
Ca (3 volumes)
Carrie
Coeurs perdus en Atlantide (1999)
Cujo
Le Fléau (2 volumes)
La Ligne Verte (6 volumes)
Marche ou Crève
Minuit 4
Misery (thriller)
Rage (policier)
Les Régulateurs
Sac d’os
Shining
Le Talisman des Territoires 1 (avec Peter Straub)
Le Talisman des Territoires 2 (avec Peter Straub)
La Tempete du siècle
La Tour Sombre (Quête de la) déjà 4 volumes !!

Adapatation :
Les livres de Stephen King ont été pour beaucoup adaptés à l’écran par et avec les plus grands noms du cinéma : Jack Nicholson dans “Shinning” de Stanley Kubrick, Kathy Bates dans “Misery” et “Dolores Claiborne”, Ed Harris dans “le Bazaar de l’Epouvante”, Tom Hanks dans “La ligne verte”, Gary Sinise dans “Le Fléau” et quand même, John Travolta himself dans “Carrie au bal du diable”. Je ne vous mettrais ici que les adaptations des films tirés de la bibliographie ci-dessus en indiquant les personnes connues ayant participé au film…

Bazaar avec Ed Harris et Max von Sydow
Ca
Carrie de Brian de Palma avec John Travolta
Coeurs perdus en Atlantide de Scott Hicks avec Anthony Hopkins
Cujo de Lewis Teague avec Danny Pintauro
Le Fléau avec Gary Sinise
La Ligne verte de Frank Darabont avec Tom Hanks
Misery de Rob Reiner avec Kathy Bates
Shining de Stanley Kubrick avec Jack Nicholson
La Tempête du siècle