Super Etat de Brian Aldiss

Le mariage de Victor Bourcey, fils du président du Super-Etat, bat son plein. La mariée étant retenue par l’inauguration de son nouveau restaurant sur l’Everest, ce sera donc un robot qui la remplacera pour la cérémonie. Le Super-Etat est la superpuissance européenne s’étendant de l’Irlande à la Grèce. Son président a décidé de mener une guerre tambour battant contre le Tebarou car ceux-ci ont osé bombarder des villes européennes en représailles du torpillage de l’un de leur bateaux. La vraie raison est que le président voudrait bien tester ses nouvelles armes et que le Tébarou est la cible idéale pour ces essais.

Les Foudéments, groupe subversif réussissant à envoyer des messages via la télévision accusant le gouvernement de tous les maux (réchauffement global de la planète, attaque inutile contre le Tebarou) insinuent le doute dans l’esprit des européens qui commencent à se demander si leur gouvernement, et spécialement le président, ne serait pas devenu fou.

De son côté, Bernard Cleeping, président de la faculté de psychologie, tente d’aider Imrak Chokar à sortir de prison. Voulant aider une femme qui venait de se faire agresser, il sera désigner coupable, n’étant pas d’origine européenne.

Quant aux missions d’exploration de l’espace, l’une d’entre elles est justement au centre des débats : un groupe d’explorateurs est parti vers Jupiter et plus précisément vers le satellite Europe, pour tenter de découvrir s’il existe une vie en dehors de la Terre.
Et voilà que tout se précipite : au cours de leur voyage de noce en Irlande, Esme se fait enlever pendant que Victor est retenu par un peintre excentrique. Un raz de marée, résultant de la fonte des glaces, fonce vers les côtes européennes et la faim tenaille nos explorateurs de l’espace !!

D’un humour noir, Aldiss nous montre dans son roman que malgré toutes les avancées technologiques et sociales, de par sa nature même, l’homme ne pourra pas s’empêcher de provoquer des catastrophes et des drames. De la bru du président frappée du syndrome de Stockholm au président de l’Europe qui ne pense qu’à jouer avec ses nouveaux avions au détriment de milliers de vies. Sans parler des astronautes qui finissent par dévorer la forme de vie qu’ils ont découvert sur Europe, c’est toute la faiblesse humaine qui est montrée… Férocement drôle et tristement réaliste.

Métailié (2002) pages
Traduction : Daniel Lemoine
()
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *