Sur la Terre comme au Ciel de Caroline Bossant

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (5 votes pris en compte)

Marie, jeune femme habitant New-York, voit son destin chamboulé par un « homme » et un mystérieux manuscrit.

Qui sont ces hommes étranges qui semblent en vouloir à Marie ? Pourquoi ces morts mystérieuses autour d’elle ? Quel secret immémorial doit être révélé ? Les portes du ciel se sont ouvertes et la bataille céleste se répand sur la terre. Marie saura-t-elle accepter son destin ? L’ « Amour » peut-il venir à bout des forces obscures qui coulent sur la terre ? « Dieu » seul le sait…

Editions Prisma (Septembre 2010)  – Les Nouveaux auteurs – 18.90€

__________________

Ce roman propose de revisiter les mythes bibliques sous une lecture contemporaine : ancien et nouveau testaments servent ainsi d’inspiration directe à l’histoire, comme un « futur testament ».

Cette version littérale d' »Anges et Démons » suit une jeune femme, Marie, dans New York. Pourquoi NY ? Certainement pour l’esthétisme lié aux gratte-ciel, l’histoire étant parfaitement transposable en toute ville.

Résumer l’histoire sans être ni évasif, ni trop en dévoiler me parait difficile, je vais commencer par les aspects techniques. Le roman est exempt de la majorité des  défauts d’auteurs non professionnels :  350 p, ce qui est suffisant car l’histoire a peu de ramifications, sans fautes ni déséquilibre dialogue/description, le style permet une très bonne lecture, sans ennui. J’ai juste regretté un excès de métaphores recherchées, quelque peu ampoulées, dans le début du roman, qui disparait (ou que je n’ai plus noté) par la suite.

Les personnages sont bien amenés, même si certains personnages secondaires auraient gagné à être plus présents, notamment dans la bande des enqueteurs. Ils ne sont pas agités de grands conflits intérieurs (ça c’est réservé – façon lutte contre le côté obscur- à Gabriel). Quelques personnages plus sombres auraient peut etre équilibré.

La Bible est très présente dans ce roman. Sans nécessiter d’être connaisseur ou pratiquant, j’ai peur qu’un athée fervent ait des boutons à cette lecture très « avènement du royaume de Dieu ». N’étant pas athée fervent pour ma part, j’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture, agréable surprise, éditée chez Les Nouveaux Auteurs, qui peut appeler une suite, voire une préquelle, tant le monde décrit est riche de développements potentiels.

Sur la Terre comme au Ciel de Caroline Bossant, 10.0 out of 10 based on 5 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *