Tantras de Scott Ciencin (alias Richard Awlinson)

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

Séquence :des avatars n°2
Accusés du meutre du mage Elminster, Minuit et Adon sont dans une facheuse posture, et risquent d’être condamnés à mort. Mais c’est sans compter sur l’aide de Cyric le voleur qui arrive rapidement à les libérer et à prendre la fuite à leurs côtés.
C’est à Kelemvor, pourtant leur ami, que l’on confie la mission de diriger le groupe qui partira à leurs poursuites, et de les ramener.
Minuit n’a pas de temps à perdre : elle doit toujours retrouver les Tablettes du destin, et l’une d’elle se trouve à Tantras.
Aidés de ses deux compagnons, elle se dirige donc vers cette cité alors que les troupes de Valombre la poursuivent.
Milady : Articulée autour de quatre parties, cette nouvelle aventure des héros du Temps des Trouble est un peu en deçà de la précédente.
     S’ouvrant sur une première partie durant laquelle Minuit et Adon sont accusés du meurtre d’Elminster, le roman démarre plutôt bien, mettant les héros dans une situation bien difficile. La partie concernant le procès, et celle permettant de découvrir réellement les talents de voleur de Cyric dans cette première partie sont vraiment intéressantes, et rendent l’intrigue bien plus complexe qu’elle ne l’était jusqu’à présent, à l’image des personnages principaux de l’aventure d’ailleurs. Car dans ce second tome de la trilogie, les héros vont tour à tour s’allier et s’opposer pour diverses raisons, rendant les relations entre eux bien moins simples qu’auparavant.
     La seconde et la troisième partie du roman, bien que sympatiques, trainent malheureusement un peu trop en longueur cependant. Elles permettent cependant de découvrir le parcours très intéressant de Cyric, et de rendre ce personnage bien plus intriguant qu’il ne l’était. Car si jusque là lui et Adon restaient en quelque sorte des personnages de second plan derrière Minuit et Kelemvor, Cyric devient ici bien plus important et attirant.
     En ce qui concerne la quête des héros, à proprement parler, celle-ci se déroule majoritairement à Tantras, dans la quatrième partie du livre, une partie où on découvre de nombreuses choses et qui comme la première est très prenante, et s’ouvre sur la fin vers le troisième tome qui s’annonce très intéressant lui aussi.
     Malgré la nouvelle traduction de Milady, bien meilleure que la précédente, le principal reproche que l’on pouvait faire à ce roman dans son ancienne édition reste ici le fait qu’il traine trop en longueur dans sa partie centrale. Quand on voit que le roman en question est le plus épais des trois volumes de la trilogie, on se demande pourquoi l’auteur a tant voulu faire durer les choses. L’aventure reste malgré tout bien plus intéressante à découvrir dans cette nouvelle traduction que dans celle de Fleuve Noir qui souffrait de très nombreuses coupes. C’est un cran en dessous du précédent tome, mais ça reste très intéressant, d’autant plus que l’intrigue concerne tout de même l’une des périodes les plus importantes de l’histoire de Toril.

Fleuve Noir : Après avoir terminé “Valombre“, qui malgré un milieu assez long terminait sur une partie plutôt intéressante qui donnait envie de lire la suite, j’ai entamé donc la suite avec ce roman. Et ce dernier souffre des mêmes défauts que le précédent. De la même manière que dans la première aventure de Minuit et ses compagnons, la seconde histoire commence sur un début sympa, mais arrive rapidement une partie longue qui traine et durant laquelle on s’ennuie.
Puis arrive le passage final, à Tantras, qui est à nouveau très accrocheur et intéressant, durant lequel les personnages évoluent beaucoup, l’action avance enfin, jusqu’à une fin qui donne une fois de plus envie de lire rapidement la suite de l’histoire.
C’est à croire qu’à chaque fois, Richard Awilson avait de bonnes idées, mais pas assez pour en faire le nombre de pages demandées, donc remplissait à chaque fois son roman d’une partie centrale dans laquelle il fait trainer les choses.
Comme pour le précédent, je dirais que ce roman est indispensable à lire pour savoir ce qui s’est passé durant cette période importante des Royaumes Oubliés, mais je ne vous conseille pas de les lire en premier. Personnellement, je pense que si j’avais commencé par cette trilogie, j’aurais peut-être moins accroché à la série, peut-être même pas du tout.

Quatrième : Les héros traînés en justice !
Quand Elminster, le Grand Sage de Valombre, est selon toute apparence assassiné, on accuse Minuit et Adon du meurtre.
Quand Bane, le dieu maléfique, recherche avec l’aide de ses alliés les Tablettes du Destin perdues, seule une femme menue aux cheveux noirs peut éviter le désastre.
Trahis par un ami, Minuit et ses fidèles compagnons ne peuvent plus se fier à personne.

Milady : Janvier 2009 – 432 pages – ISBN : 9782811200763 –
Traduction :Sonia Quemener
Couverture :Brom

Quatrième : Le sage Elminster a disparu. Minuit est accusé de l’avoir tué. Et Kelmevor lui-même l’abandonne ; il n’a rien à gagner dans cette affaire. Le chaos mène le monde, les dieux en exil n’y peuvent rien et la merveilleuse Minuit doit apprendre à se garder de tout, même de ses amis. La leçon sera profitable : elle prend sans trembler la route de Tantras, où un mortel rendez-vous attends les fous qui osent franchir les portes de la ville…
Fleuve Noir : 1997 – 247 pages – ISBN : 2-265-07664-3 –

Tantras de Scott Ciencin (alias Richard Awlinson), 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *