Teigneux de Daniel Kraus

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Etrange roman proposé par les éditions Pocket, qui est pour moi plus du domaine du thriller horrifique du ressort des littératures de l’imaginaire.

Nous rencontrons le jeune Ry alors que la ferme de sa mère est en passe d’être vendue et la famille prête à partir vers d’autres cieux. On sent dès le départ tout le poids de l’histoire familiale avec une relation Mère-Fils compliquée au quotidien.

Cela vient probablement du fait que le jeune Ry, des années auparavant, a permis de libérer la famille de la violence d’un père qui n’était clairement au rendez-vous. Vous expliquer plus avant la fuite serait prendre le risque de vous en dévoiler plus que nécessaire mais sachez que cette scène, d’une violence inouïe par ailleurs (si des âmes sensibles cherchent une lecture, ce ne sera pas celle-ci), expliquera la raison du titre Teigneux qui est un des trois jouets, appelés “Les Innommables” par le jeune garçon de 10 ans à l’époque, et qui sera accompagnés par Monsieur Oursington et Jésus-Christ.

Teigneux avait souvent refait surface au cours des années, ses yeux vides et sa bouche vorace surgissaient soudain au sommer des jouets. Les extrémités pointues de son squelette accrochaient une ceinture d’armement ou un réacteur dorsal

Alors, s’agit-il d’un thriller psychologique ou paranormal ? Mon avis est clair, il s’agit d’un thriller psychologique, et les personnalités de ces jouets feront bien sûr écho au jeune Ry.

Ce qui est bien fait dans ce roman est la construction psychologique avec deux personnages centraux que son le père et son fils et l’existence de la mère et de la fille au travers du prisme de cette relation paternelle. Une construction difficile à mettre en oeuvre mais parfaitement réussie de mon point de vue puisque les personnages féminins ne semblent en rien secondaires et/ou fades. J’ai trouvé que la trame, comme nos personnages, légèrement déstructurés, volontairement à mon sens pour nous positionner dans la même incertitude et dans le même malaise que nos protagonistes. Une histoire donc réussie pour faire passer quelques sueurs froides.

Pocket (Février 2019) – 368 pages – 7,90€ -9782266292030
Traduction : Nicolas Ancion, Axelle Demoulin (Etats-Unis)

Neuf ans se sont écoulés depuis cette nuit terrible où le jeune Ry Burke, dix ans, a libéré sa famille du joug violent de son père. Et où il n’a dû sa survie à la fureur paternelle qu’à ses amis imaginaires incarnés dans ses jouets. Après des années passées à tenter de sauver les maigres ressources de la ferme familiale de l’Iowa, sa mère décide de prendre un nouveau départ pour elle et ses deux enfants à la ville.
Mais une pluie de météorites s’abat sur la prison dans laquelle est incarcéré Marvin Burke, le libérant. Et c’est un sifflement atrocement familier qui s’échappe de la cuisine. Ry le sait, son père est de retour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *