Temps et contretemps de Clara Williams

Pour ce qui est des sabliers, celui qui s’est arrêté se désagrège peu à peu. C’est très étrange. Il part peu à peu en poussière. D’un côté, c’est logique et écologique. La mort ne veut certainement pas de sabliers inutiles, surtout vu son débit. Elle pourrait les recycler mais cela rappellerait trop la réincarnation.
A un autre moment, la comparaison entre le recyclage et la réincarnation aurait assez amusé Anne mais elle voulait rester concentrée.
  • Sursis : Jack Rogers est architecte, celui de la grande tour Carter, mais du fait de la maladie, il ne verra jamais son nom sur la plaque… sauf si la machine de foire dont il a croisé la route tiens ses promesses.
  • Tempus Fugit : Anna Desmond, journaliste en mal d’inspiration, décide de faire un sujet sur la Mort. Quand elle recevra par la poste un paquet de “MORT S.A.R.L.”, rempli de sabliers portant des noms de personnes, sa vie sera chamboulé.
  • Sur un air d’éternité : Charles ne veut pas de la mort et fera tout pour repousser la fin de sa vie, quitte à rendre celle-ci invivable ?
  • Sauvegardes et autres pertes de vie : Luc, Richard et Jonathan reçoivent un mail leur proposant s’ils le souhaitent de “refaire” leur vie : que décideront-ils ?
  • Chronos : Marc Friedman, vice-président d’une entreprise, manque de temps jusqu’à ce qu’il hérite d’une montre au pouvoir étrange.
  • Evanescence : François regrette son amour perdu du fait de son métier d’écrivain.
  • Vie volée : Andrew, un écrivain connu et reconnu, trouve amusant de se moquer d’un livre “Paradoxes Temporels” jusqu’à ce que son lecteur le mette en face des faits.

Ce recueil de nouvelles sur le temps est un vrai régal. La façon dont Clara Williams aborde ces nouvelles est excellente. J’ai une nette préférence pour Tempus Fugit, je ne sais pas pourquoi spécialement, mais cette idée des sabliers qui disparaissent à la mort de la personne qu’il représente ne me laisse pas indifférent.
Les histoires sont toutes différentes les unes des autres, et apporte chacune une réflexion sur cet élément que nous souhaiterions tous maîtriser et gérer.

  • Sursis : Jack Rogers est architecte, celui de la grande tour Carter, mais du fait de la maladie, il ne verra jamais son nom sur la plaque… sauf si la machine de foire dont il a croisé la route tiens ses promesses.
  • Tempus Fugit : Anna Desmond, journaliste en mal d’inspiration, décide de faire un sujet sur la Mort. Quand elle recevra par la poste un paquet de “MORT S.A.R.L.”, rempli de sabliers portant des noms de personnes, sa vie sera chamboulé.
  • Sur un air d’éternité : Charles ne veut pas de la mort et fera tout pour repousser la fin de sa vie, quitte à rendre celle-ci invivable ?
  • Sauvegardes et autres pertes de vie : Luc, Richard et Jonathan reçoivent un mail leur proposant s’ils le souhaitent de “refaire” leur vie : que décideront-ils ?
  • Chronos : Marc Friedman, vice-président d’une entreprise, manque de temps jusqu’à ce qu’il hérite d’une montre au pouvoir étrange.
  • Evanescence : François regrette son amour perdu du fait de son métier d’écrivain.
  • Vie volée : Andrew, un écrivain connu et reconnu, trouve amusant de se moquer d’un livre “Paradoxes Temporels” jusqu’à ce que son lecteur le mette en face des faits.

Sursis, Tempus fugit, Sur un air d’éternité, Sauvegardes et autres pertes de vie, Chronos, Evanescence, Vie volée.
Ces sept variations emporelles sont autant de grains de sable dans les rouages de la machine du temps. Sans raison apparente, par provocation, hasard ou malice, la rivière du temps sort de son cours, emportant dans ses remous divers protagonistes qui se retrouvent pris dans les rapides d’une vie qui leur échappe. Tour à tour jouets et maîtres du temps, ils sont alors entraînés dans une valse temporelle inconnue qu’ils tentent de suivre tant bien que mal à temps et surtout à contretemps.
Vous pensez que le temps est régulier, linéaire et prévisible ? Détrompez-vous.

TcB (Novembre 2008)166 pages 18.00 € ISBN : 9782358360180

Laisser un commentaire