Tomorrow, quand la guerre a commencé de John Marsden

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Tome 2

Comme dans le premier tome, John Marsden nous propose de découvrir le journal de bord rédigé par Ellie durant cet évènement bouleversant, une troisième guerre mondiale qui vient de renverser la vie de sept amis. La narration à la première personne du singulier est immersive ; Ellie est un personnage agréable à suivre, dont les réflexions, malgré tout, sont proches de celle d’une adolescente lambda.
Un titre qui peut aisément s’inscrire dans le phénomène dystopique du moment.

 

Le premier tome de cette saga m’avait laissée avec de nombreuses questions. Une intrigue surprenante, très pessimiste qui nous plonge dans une nouvelle guerre mondiale fictive.
L’atmosphère m’a semblé moins effrayante que dans le premier tome car je connaissais l’identité des envahisseurs. Néanmoins, le groupe d’amis est fortement morcelé, Corrie est hospitalisée dans un état grave, Kevin a été fait prisonnier, parqué comme du bétail… Autrement dit, la situation est de plus en plus compliquée et menace de rejoindre l’impasse. Les bases sont très mauvaises pour ce deuxième tome et vont obliger nos héros à des gestes inhumains.
Leur mentalité est transformée et toute trace d’innocence a quasiment disparu. J’ai trouvé leurs réactions très réalistes, même en ce qui concerne les stratégies qu’ils mettent en place pour supporter l’angoisse : alcool, petits jeux pour se souvenir des bons moments…

 

Perte d’innocence, vision pessimiste des adultes, prise de conscience de leur importance en tant que citoyen pour leur futur : j’ai trouvé que la métaphore du passage à l’âge adulte était également très présente. Une série, certes, très négative mais qui, je pense, permet d’apporter des réponses aux adolescents durant cette période délicate, pleine de changements.

 

Pour conclure, ce deuxième tome de “Tomorrow, quand la guerre a commencé” offre des réponses. Les personnages évoluent bien même si l’espoir s’amoindrit de plus en plus. On est vraiment plongé dans une ambiance angoissante de guerre mais il reste intéressant de voir ces adolescents se transformer en adultes responsables. Une sombre série d’aventure pour adolescents.

 

Hachette (2 mai 2012) – Black Moon – 324 pages – 14€ – ISBN : 9782012027060

  Ils avaient choisi Hell comme destination de vacances, mais le véritable enfer les attendait à leur retour : pays dévasté, familles emprisonnées, maisons réquisitionnées…
La guerre les a obligés à vivre cachés. Maintenant elle les force à changer. Elle leur a fait prendre les armes. A présent, ils ont les mains tachées de sang : c’est aussi leur innocence qu’ils ont perdue.
Ils sont six désormais. Six à continuer la lutte. Six, en quête de leurs amis. Sans savoir q’ils sont encore en vie. Sans savoir si leur combat n’est pas vain. “

Traduction : Paul Benita

Couverture : Miguel Coimbra

Titre VO : The Dead of the Night (1994)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *