Tour sombre (La) de Stephen King

– Aïle, Jake, dit Roland
– Aïle, Père.
– Veux-tu m’appeler ainsi ?
Jake acquiesça.
– Oui, si je le peux.
– Voilà qui me réjouirait pour toujours, dit Roland.

La Tour Sombre 7

Alors que Jake et le Père Callahan sont aux prises avec vampires et autres envoyés du Roi Cramoisi, Susannah est pour sa part en train d’assister à l’accouchement du fils du Roi Cramoisi et ce qu’elle voit est loin de lui plaire… Le petit bambin se transformera rapidement en monstruosité (digne de la dernière scène de Ca) qui se fera un plaisir de se nourrir au près de sa mère ! Dans le chaos qui suivra, Susannah arrivera à s’enfuir mais pour combien de temps.
Roland et Eddy partent pour essayer de préserver la vie de Stephen King, qui a une importance capitale dans l’avenir de la quête de la Tour Sombre.

Dernier volume des aventures du Pistolero, histoire qui comptera donc au final 7 volumes si nous ne comptons pas les titres annexes qui se rattachent directement à cette quête (telle notamment CŒurs perdus en Atlantide).
Les Pistoleros vont donc franchir les dernières étapes pour essayer d’une part de joindre la Tour Sombre mais auparavant de la sauver des Briseurs. Ils trouveront sur leurs routes de l’aide mais auront aussi à compter sur un adversaire de plus et de taille : Mordred, le fils-araignée de Susannah.
Beaucoup de ce qui va se dérouler semble somme toute assez normal et l’apparition d’une nouvelle arcane est le seul fait surprenant dans cette quête dont on attendait la fin depuis maintenant énormément de temps…
Cela étant, je n’ai pas trouvé ce volume aussi captivant que les autres, un petit quelque chose m’a gêné qui doit venir à mon sens de cette volonté de raccrocher envers et contre tout, tous les précédents écrits à la quête de la Tour Sombre.
Si je trouve l’idée très sympathique et globalement bien menée, l’insistance dans ce dernier volume, particulièrement long avec ces 900 pages, était de trop.
Si j’avais un conseil à vous donner, écouter l’avertissement de Stephen King à la fin du roman sur le devenir de Roland… Je suis passé outre et ma déception est grande…

Les retrouvailles du ka-tet de Dix-Neuf auront été de courte durée, car les pistoleros doivent à nouveau se séparer pour accomplir les deux tâches dont dépend le sort de la Tour Sombre : mettre fin à l’ignoble labeur des Briseurs détruisant les Rayons, et sauver l’écrivain Stephen King d’une mort programmée qui les condamnerait inéluctablement. Et ce n’est là qu’un prélude à l’affrontement avec Mordred – monstre hybride enfanté par Mia/Susannah -, le dernier héritier de la lignée d’Eld, mais aussi du Roi Cramoisi… Lequel n’a pas dit son dernier mot. Pour Roland de Gilead, la Tour est à ce prix… un prix qu’il devra payer de tout son être, pour la survie de tous les mondes.
J’ai Lu (Octobre 2005)952 pages 9.99 € ISBN : 2-290-33251-8
Traduction : Marie de Prémonville
Couverture : Michael Whelan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *