Traquée de Cassandra O’Donnell

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (2 votes pris en compte)

Rebecca Kean, tome 1

Le récit est écrit à la première personne et l’action est vraiment soutenue. J’ai lu ce livre, qui fait tout de même 470 pages, en 3 jours et je pense que j’aurais pu faire mieux : il se dévore littéralement, un vrai plaisir. Cassandra O’Donnell utilise une mythologie très élaborée en terme de créatures : il y a des vampires, des métamorphes, des démons et surtout, des sorcières ; de la simple potionneuse à la sorcière de guerre originaire de Bretagne (cocorico), dont fait partie notre héroïne.

Parlons de Rebecca, notre héroïne : elle a 26 ans, elle est maman d’une jeune fille de 9 ans, bien plus mâture que son âge ne pourrait le laisser croire, et est une sorcière des éléments : elle est puissante, une véritable machine de guerre qui tient en respect la plupart des créatures et c’est une chose que je trouve très agréable. Je suis vraiment tombée sous le charme de cette héroïne qui cache un potentiel énorme ; il n’est pas complètement dévoilé dans ce premier tome et je pense que les tomes suivants nous réservent quelques surprises. J’ai apprécié également son entourage : sa fille bien sûr, qui possède tout autant de potentiel mais je vous laisse le découvrir ; sa meilleure amie, Beth, qui est un loup-garou, et dont j’ai apprécié sa relation avec Rebecca, elles sont très proches, toujours là l’une pour l’autre, très protectrices, presque maternelles ; et le dernier plus important que je citerais sera Raphael, maître vampire du Vermont qui établit une relation toute particulière avec Rebecca, encore une intrigue à développer pour la suite. Les personnages sont nombreux, variés et possèdent tous un secret à dévoiler ; Cassandra O’Donnell a vraiment bien assurer ses arrières, chapeau !

Passons à l’intrigue, qui est vraiment bien construite et donne envie de ne jamais s’arrêter de lire. Fuyant ses ‘soeurs’, Rebecca Kean pense avoir trouvé un havre de paix en la ville de Burlington, mais elle va vite se rendre compte que c’est plutôt une ‘bouche de l’enfer’. Sur cette ville, règne le Directum, une association de créatures fantastiques qui protègent leur existence et font respecter les lois ; Rebecca va devoir s’associer à eux pour assurer son anonymat et, en échange, résoudre une affaire d’enlèvements. Les fils conducteurs sont vraiment nombreux puisqu’il y a le passé de Rebecca, la naissance de sa fille, ses pouvoirs, sa relation avec le vampire… bref, pas le temps de s’ennuyer !

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller « Traquée« , premier tome des aventures de Rebecca Kean, pour son héroïne puissante, pour ses nombreuses intrigues et ses personnages variés. Une ‘tuerie’ ! (^-^)

« Burlington…nouvelle Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il…Assayim. Ou, si vous préférez, son tueur à gages… »

 

J’ai Lu (16 mars 2011) – Collection Darklight – 480 pages – 12€ – ISBN : 9782290032060

Couverture : More/camerapress et H. Neleman



Traquée de Cassandra O'Donnell, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *