Un café sur la Lune de Jean-Marie Gourio

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (2 votes pris en compte)

La conquête de la Lune est maintenant faite depuis longtemps et la colonisation est plutôt bien avancé. La gestion des ressources est faite par des entreprises privées et de nombreux “fuyards” de la Terre tentent de se refaire une vie sur la Lune. Mercenaires, opposants politiques, voyous à la petite semaine, … tous espèrent repartir d’un bon pied sur la Lune.

Une Petite bière pour l’homme, mais une pinte géante pour l’humanité !

Bob l’Irlandais et TinTao la chinoise ouvre le premier bar sur la Lune et cette première journée sera bien sûr mémorable…

Qui mieux que Jean-Marie Gourio à qui l’on doit les Brèves de Comptoir et les nouvelles Brèves de comptoir, pouvait nous raconter l’ouverture d’un bar sur la Lune ?

Le ton y est forcément juste et l’on va pouvoir découvrir la Terre sous un angle forcément nouveau, tout en finesse et tout en relief, accentuant tout ce qui va de travers sur notre planète bleue… Car l’avantage de la lune, c’est que l’on retrouve de tout : des colombiens, des chinois, des europées, des africains qui sont là pour des raisons toutes plus obscures les unes que les autres, et se mélangent dans un joyeux tintamarre…

D’ailleurs, on retrouve dans le roman l’ambiance du bar… Nous croisons un nombre incalculable de personnages et nous apprenons un peu sur chaque ce qui nous fera dire à la fin qu’il y a bien trop de protagonistes mais si on y réfléchit bien, on a le même sentiment en sortant de notre bar habituel non ? Cette impression de voir régulièrement les mêmes personnes sans pour autant réussir à se souvenir ce qu’ils sont ou ont été…

Et puis cette poésie à toutes les pages, ces petits trucs qui rendent l’ensemble sympathique (sympa l’idée de faire planer la patronne sur la lune porté par un petit moineau – je vous  laisse découvrir ce qu’il fait sur la Lune).

Un petit piou-piou pour un moineau, un cri de géant pour les oiseaux

Sans oublier qu’il semble que Jean-Marie Gourio est décidé de montrer que les problèmes “Terrestres” se reproduiront rapidement où qu’on aille avec notamment cette population voulant rendre la Lune aux Luniens (Droit du sol versus Droit du sang)…

Rafraîchissant 😉

Julliard (Janvier 2011) – 338 pages – 20.00 € – 9782260018254

L’ouverture d’un café sur la Lune.

Un roman complètement fou

Un café sur la Lune de Jean-Marie Gourio, 9.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *