Valentine de S.P. Somtow

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

La trilogie de Timmy Valentine II

“Sept ans ont passé depuis la disparition de Timmy Valentine mais la légende est en marche. Le tournage de Valentine – Le film est en préparation et le casting pour le rôle titre se fait lors d'une émission de télévision regardée par des millions de téléspectateurs.

Simone Arleta, une sorcière maléfique, tente de faire renaître les Dieux du chaos pour s'emparer des pouvoirs du vampire disparu. Mais le jeune PJ Gallagher, devenu un puissant chaman, fera tout pour l'en empêcher. Pendant ce temps, Timmy attend l'heure de son retour de l'autre côté du miroir.
La lutte entre le Bien et le Mal aura lieu, cette fois, sous l'oeil froid des caméras…”

Il ne va sans dire que ce deuxième tome est complètement déjanté. Il vaut mieux s'accrocher pendant la lecture de celui-ci et ne pas avoir l'estomac trop lourd en le dévorant. Le style d'écriture parait un peu plus fouillis que dans le premier volume, mais on s'y fait en s'accordant que c'est peut-être volontaire de la part de l'auteur, car quand on y réfléchit ça s'accorde avec ce qui se passe dans ce tome-là : c'est-à-dire un vrai bordel. Personnification de ce bordel ? Simone Arleta, une sorcière de petite taille qui s'adonne à la magie noire et… sexuelle.

Sexuel, voilà comment résumer ce volume en un mot. Si vous êtes allergique à ce genre de lectures, alors arrêtez-vous au premier tome, car du sexe il y en a un vrai paquet. Pas seulement avec Simone Arleta, mais il y a en plus une histoire d'inceste entre Angel Todd et sa mère, alors que le môme a l'âge de Timmy Valentine et qu'il veut à tout prix avoir ce rôle pour le film. Je crois sincèrement que l'auteur a voulu concentrer toutes les perversités et les péchés de l'homme dans cette trilogie. Le sexe, le meurtre, l'envie, la colère, la haine… tout y est. Heureusement qu'il n'oublie pas de représenter l'amour dans cette trilogie.

Car s'il y a beaucoup de déviances et autres abominations dans ce volume, il y a également beaucoup d'amour sous diverses formes : l'amour pour la musique, l'amour pour une femme, l'amour pour un enfant et surtout pour clore le tout, l'amour pour la vie. L'importance qu'a la vie par-dessus la mort, même si la mort en est sa finalité.

Note personnelle : J'ai préféré le premier tome par rapport au deuxième. Et ce que j'ai préféré le plus dans ce deuxième tome ce sont les souvenirs de Timmy Valentine et le personnage Angel Todd (qui m'a fait rappeler celui de Lestat, surtout à la fin, mais en version beaucoup plus jeune évidemment). Les clins d'oeil plus forts que jamais à De l'autre côté du miroir m'ont charmée.

Traduction : Michel Demuth

Titre Original : Valentine

Folio SF (Janvier 2007) – 504 pages – 8,70  € – 978207031886

zp8497586rq