Valombre de Scott Ciencin (alias Richard Awlinson)

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (2 votes pris en compte)

Séquence :des avatars n°1
Les dieux ont été réunis par Ao, le dieu des dieux, qui a une annonce importante à leur faire : on a volé les Tablettes du destin.
Pour punir les divinités qui ont fait ceci, Ao décide de les ramener sur Toril, sous la forme d’avatar mortels, jusqu’à ce que les tablettes soient retrouvées.
Alors que Minuit se réveille, elle découvre une amulette de Mystra autour de son cou. La déesse a besoin de son aide. Minuit va devoir organiser un petit groupe d’aventuriers pour accomplir sa mission.
Milady :Si la traduction intégrale de la trilogie de l’elfe noir, proposée par Milady, ne faisait que confirmer la grande qualité des romans de R.A. Salvatore, il en est tout autrement de celle de ce premier tome de la trilogie des Avatars. Car dans le cas précédent, cette nouvelle traduction ne faisait qu’ajouter de la qualité et de l’intérêt à une trilogie déjà excellente dans sa première traduction, celle de Fleuve Noir. Alors qu’ici, le roman devient bien meilleur.
En effet, si la première traduction de Valombre, datant de 1992, proposait une aventure assez ennuyante sur une bonne partie, malgré l’intérêt de celle-ci pour l’histoire des Royaumes Oubliés, cette traduction intégrale la transforme totalement. Ici, l’aventure n’est à aucun moment ennuyante, et même dans sa partie centrale, durant laquelle l’histoire avance moins, elle a beaucoup d’intérêt car elle apporte beaucoup à la psychologie des personnages. Et à propos des personnages justement, ils sont ici bien plus intéressants qu’ils ne l’étaient dans la précédente traduction. On s’attache à chacun d’entre eux, chose que je n’avais pas vraiment faite à la lecture de l’édition de Fleuve Noir, et on suit leur évolution avec beaucoup d’intérêt.
Le style d’écriture, qui m’avait paru un peu pompeux lors de la lecture de l’édition précédente, m’a ici beaucoup plu. Aucune longueur ne se fait ressentir au cours de la lecture, et la bataille finale est ici magistralement décrite. J’ai tellement accroché à la lecture de cette nouvelle traduction que même l’élément final, que pourtant je connaissais déjà, m’a paru très bien amené, et sera sans aucun doute très surprenant pour le lecteur qui découvrira cette aventure pour la première fois.

Moi qui craignais donc un brin d’ennui à nouveau en lisant l’édition Milady de ce roman, me voilà réconcilié avec celui-ci, et avec son auteur dont je ne connaissais encore que les deux premiers tome de cette trilogie, dans leur édition de Fleuve Noir. Espérons que la suite me surprendra tout autant.

Fleuve Noir : Que dire de ce roman qui fut celui qui lança la collection des Royaumes Oubliés en France, et qui traite d’une des périodes les plus marquantes de l’histoire de Toril : le Temps des Troubles ? Au démarrage, on est emballés par le prologue et les premiers chapitres présentant les héros qui vont marquer pour toujours l’histoire des Royaumes Oubliés. Mais vient un moment où l’histoire n’avance plus trop, où on patine, où on s’ennuie presque. L’auteur semble en ajouter sans cesse pour on ne sait quelle raison.
Mais heureusement, l’aventure reprend ensuite, et pour de bon. Les faits vont s’enchaîner rapidement et on ne décroche plus du livre. Sur la dernière partie, racontant une bataille, l’auteur décrit très bien les scènes. Le roman se clôture sur une phrase qui vont fait bondir vers votre bibliothèque pour vous emparer du roman suivant. Mis à part une trop longue partie en son milieu, ce roman est assez réussi, je vous le conseille donc tout de même, mais pas en premier.

Quatrième : Les dieux ont été bannis des cieux.
Ils parcourent désormais les Royaumes, de Tantras à la lointaine Eauprofonde, et tentent de recouvrer leurs pouvoirs. Que ce soit Baine le maléfique, ou Mystra, assoiffée de puissance, ou encore Heaum, le gardien divin, tous connaissent l’importance primordiale des Tablettes du Destin perdues.
Ces mêmes Tablettes sur lesquelles une petite troupe d’aventuriers doit enquêter… Quatre compagnons en possession d’une mystérieuse amulette et cherchant désespérément à échapper à leur passé, qui sont entraînés dans la lutte à laquelle se livrent les dieux.
Mais le temps des Royaumes est compté. La nature elle-même est affectée par le chaos : d’étranges créatures mortellement dangereuses hantent les terres, et on ne peut plus compter sur la magie. Les héros doivent à tout prix rencontrer le grand Elminster, le seul à connaître le secret des Tablettes. Et leur quête commence à Valombre.

Milady : Novembre 2008 – 386 pages – ISBN : 9782811200473 –
Traduction :Sonia Quemener
Couverture :Brom

Quatrième : On a volé les Tablettes du Destin. Qui a fait ça ? La colère d’Ao se déchaîne : les dieux sont bannis dans les Royaumes, condamnés à la forme humaine, privés de leurs pouvoirs… et le monde se met à tourner à l’envers.
Il faut retrouver les Tablettes – et vite ! La belle Minuit et ses trois compagnons s’attellent à cette impossible tâche, où ils savent bien qu’ils se feront des ennemis mortels. Et les voilà partis pour Valombre, où il faudra livrer bataille.

Fleuve Noir : 1997 – 249 pages – ISBN : 2-265-07735-6 –

Valombre de Scott Ciencin (alias Richard Awlinson), 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *