Voie du cygne : Vita sicut labyrinthus, labyrinthus sicut vita (la) de Laurent Kloetzer

Dvern est une ville construite à même une roche sombre, chaque mur en faisant partie intégrante. Dans cette étrange ville vit Jeophras Denio, avec sa fille Carline. Il y est professeur, mais aussi inventeur, qui l’instant travaille à la construction d’une machine volante. Jusqu’à ce que sa fille finisse dans les geôles du dirigeant de la ville, pour meurtre. Il n’a plus qu’une seule priorité, la sauver. Il va alors se retrouver au milieu d’intrigues princières, de complot, de règlement de compte de jeunesse.
Aidé par Alexis, jeune garçon débrouillard, il va poursuivre sa quête, sautant de case en case dans un labyrinthe autant psychologique que réel, détective débutant, jouet des puissants.

Mélange d’enquête policière et de fantastique, où l’on retrouve invention mécanique et alchimie, seule trace véritable d’étrange, l’intrigue ne laisse que peu de temps à la découverte d’une ville originale, situé dans une renaissance imaginaire. Les personnages secondaires sont intrigants, surtout le Prince de la petite Dvern, apportant une sensation de violence sous jacentes, parfois réelle.
Les trois cents pages se lisent facilement, suivant les effets de l’éducation d’un père à l’esprit tordu sur ses quatre enfants.
Les héros ne font rien de formidable, ne sont pas de grands guerriers, et lorsqu’il y a violence, ils en sont victimes. Tout se jouera pour eux par la réflexion, par l’enquête, les recoupements.

Une lecture agréable, à rapprocher des polars historiques, et qui trouve tout juste sa place dans le fantastique, l’imaginaire.

Dvern est une ville construite à même une roche sombre, chaque mur en faisant partie intégrante. Dans cette étrange ville vit Jeophras Denio, avec sa fille Carline. Il y est professeur, mais aussi inventeur, qui l’instant travaille à la construction d’une machine volante. Jusqu’à ce que sa fille finisse dans les geôles du dirigeant de la ville, pour meurtre. Il n’a plus qu’une seule priorité, la sauver. Il va alors se retrouver au milieu d’intrigues princières, de complot, de règlement de compte de jeunesse.
Aidé par Alexis, jeune garçon débrouillard, il va poursuivre sa quête, sautant de case en case dans un labyrinthe autant psychologique que réel, détective débutant, jouet des puissants.

Mnemos Icares (1999)315 pages 16.77 € ISBN : 2-911618-51-3 Couverture : Gustave Moreau
1999

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *