Watchmen de Dave Gibbons et Alan Moore

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Uchronie légère se déroulant aux USA, dans les années 80, en pleine guerre froide « chaude » (Nixon est toujours là) et racontant l’histoire d’une demi-douzaine de ex-héros masqués, stars fatiguées à la retraite, loin de leurs exploits des années 50 quand une personne ordinaire pouvait enfiler un slip au dessus d’un collant (ou un bustier shrt pour la version féminine) et sortir dans la rue régler leur compte aux bandits. Qui peut donc en vouloir à ces has-been ?

Une bande dessinée véritablement atypique. Loin de la BD lue en 15mn, très loin du Comics traditionnel et à des années-lumière d’une BD pour enfants, une sorte d’anti-comics, où les héros sont bien fatigués (sauf un mutant irradié toujours mutant et toujours irradié) et, en plus d’être fatigués, parfois franchement détestables, tendance facho ou psychotique.

Le récit alterne 12 chapitres d’une trentaine de pages de BD avec des courts textes, façon nouvelles, qui étoffent certains personnages ou le paysage sans pour autant être liés à l’intrigue. Il serait quand même dommage de les passer.

Le scénario est assez bien trouvé, les aspects personnels des personnages alternant avec une intrigue proposant quelques rebondissements bien trouvés. En fait, le seul aspect qui fasse incongru est le Dr Manhattan (mutant irradié quasi indestructible) dont l’aspect SF parait étrange mais il est en même temps indispensable comme raison principale du désamour pour les héros masqués.

Les clins d’oeil à d’autres comics sont parait il nombreux, chaque personnage étant inspiré d’autres héros de vrais comics.

J’ai trouvé cette Bd assez fascinante, ouvrant à l’univers comics avec suffisamment d’ironie pour ne pas bailler et proposant une très belle histoire bien construite et bien dense.

PS: Dédicace à Neil Gaiman : cela donne une idée du ton qui peut régner dans ces pages, une atmosphère qui peut rappeler american gods. Pour avoir une idée de la qualité, c’est la première BD a avoir reçu un prix Hugo. Meilleur album étranger à Angoulème (89) pour la consécration frenchy.
La BD a été récemment adaptée en film (mal parait il) après que Terry Gillian ait tenté de la faire (il l’a abandonnée en qualifiant cette adaptation d’infaisable).

J’ajouterait que le prix est très abordable, ce qui ne gache rien.

On supprime le Comédien et, soudain, le monde devient triste.
Quand l’un des plus grands héros de la Terre à la retraite est tué par un mystérieux assassin, les « rescapés » de la scène super-héroïque reprennent du service et mènent l’enquête, alors que la planète est au bord d’une catastrophe nucléaire. Alan Moore et Dave Gibbons ont imaginé ce qui est considéré par de nombreux critiques et lecteurs comme « l’une des meilleures bandes dessinées jamais créées »; « un chef-d’Œuvre, sommet du genre »; entre autres termes élogieux.
Découvrez dans cet album les douze épisodes de la maxi-série.

Panini Editions (2009)15.00 € ISBN : 9782809406405 (1986)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *