Whitechapel de Sarah Pinborough

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.0/10 (1 vote pris en compte)
© Frédéric Le Berre
© Marc Owen

Jack L’Eventreur fait des ravages dans Londres, mais rapidement, le médecin-légiste Thomas Bond se pose des questions sur les femmes mutilées qu’ils trouvent : ces meurtres sont-ils tous le fait du même homme ? Le médecin, qui rencontre des problèmes de sommeil importants, qu’il essaie de noyer dans les fumées de l’opium, doute de et commence à s’intéresser à un mystérieux visiteur qui traîne dans les fumeries d’opium. L’ambiance dans la capitale anglaise devient de plus en plus lourd, et le mal semble s’infiltrer partout. Thomas arrivera-t-il à percer le mystère des évènements en cours ?

Ce roman de Sarah Pinborough nous replonge dans l’époque victorienne, à la période fortement marquée par les meurtres de Jack L’Eventreur.. L’auteur nous présente une histoire légèrement différente, suggérant l’existence d’un deuxième criminel, représentant un mal ancestral et qui aurait traversé l’Europe. les scènes de meurtres sont décrites avec un sens de la précision qui rend l’atmosphère pesante.

Comme d’autres illustres personnages de l’époque, notre “héros” est prisonnier de ses dépendances, essayant de donner le change dans une ville aux abois, incapable d’enrayer les différents maux qui la parcourent et l’infiltrent.

Les personnages sont soignés, et les motivations des uns et des autres sont bien difficiles à comprendre. Nous nageons souvent cherchant à comprendre la situation. Jack L’Eventreur est il impliqué ? Pourquoi le médecin-légiste semble si lié à l’histoire ?

Sarah Pinborough est vue comme une nouvelle étoile de la littérature fantastique et de terreur anglaise : Whitechapel montre sans nul doute possible que c’est bien le cas !

Bragelonne (Octobre 2014)  – L’ombre – 359 pages – 22.00€ – 9782352947967
Traduction : 
Frédéric Le Berre
Titre Original : Whitechapel
Couverture : Marc Owen

Londres, 1888. Lorsque des cadavres de femmes mutilés sont repêchés dans la Tamise, le médecin-légiste Thomas Bond comprend qu’un second tueur sévit dans les rues de Whitechapel. Or cet assassin paraît plus inhumain que Jack l’Eventreur lui-même. Pour lutter contre ses insomnies, le docteur Bond passe ses nuits dans les fumeries d’opium. Chaque nuit, un inconnu en noir vient examiner les rêveurs perdus dans les brumes opiacées.
Pourrait-il être la clé du chaos qui s est emparé de la capitale ?

 

Whitechapel de Sarah Pinborough, 7.0 out of 10 based on 1 rating

1 commentaire sur “Whitechapel de Sarah Pinborough”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *