WonderlandZ de Jean-Luc Bizien

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 4.0/10 (1 vote pris en compte)

Bruce Wayne est un dragon. Pas un dragon comme nous avons l’habitude de les voir, celui-ci a la possibilité de se présenter sous la forme humaine et son amitié avec un homme n’est que très peu apprécié par ses congénères qui vont tout faire pour le supprimer.

Ce titre nous présente une vision des dragons qui contrairement à ce que l’on pourrait penser n’est pas nouvelle (voir Les Lames du Cardinal de Pierre Pevel) mais nous permettra néanmoins de voir une autre vision de ces étranges créatures peuplant l’imaginaire collectif. Jean-Luc nous présente ici un “rebelle” au système établi qui cherchera à se venger des torts qu’on lui a causé. A noter que les dragons se nourrissent de la peur et de l’imaginaire des hommes pas de leur chair, l’imaginaire le plus présent pour notre Bruce Wayne (qui pourra aussi prendre le nom de Clark Kent à d’autres moments) étant celui qu’a imaginé Lewis Carrol au travers d’Alice au Pays des Merveilles. La conséquence est une alternance de combat dans le monde réel et dans le monde “Carrolien”
Wonderlandz est un livre résolument destiné à un public adolescent qui devrait prendre sans aucun doute beaucoup de plaisir à sa lecture.


l’Archipel Archimaginaire (Mai 2009)286 pages 14.95 € ISBN : 9782809801521 Couverture : Guylaine Moi

“Dehors, la nuit est opaque. Il fait froid, c’est idéal pour voler au-dessus des immeubles : les Parisiens engoncés dans leurs manteaux pressent le pas, il s’en trouve peu pour flâner le nez en l’air.
J’éclate de rire, je me transforme et je m’envole. Le vent glacial chante dans le cuir de mes ailes. Je vais retrouver celui qui a essayé de m’avoir, je vais lui faire payer tout ça. Ca devrait m’occuper un moment. Tout ça tombe très bien ! Je manquais d’exercice, ces derniers temps…”
Malgré les apparences, Wayne est un dragon. Son plaisir : l’odeur de peur que les humains sécrètent avant la mort. Sa loi : ne jamais se révéler à eux. A moins de s’assurer de leur totale adhésion… ou d’un silence définitif. Pour traverser les millénaires, il se nourrit de l’imaginaire des écrivains. Sarah l’apprend à ses dépens…

WonderlandZ de Jean-Luc Bizien, 4.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *