Yeux d

Je jurerais qu’Althalus pourrait persuader les abeilles de lui apporter du miel, ou les oiseaux de pondre leurs Œufs dans son assiette à l’heure du déjeuner.

La Rédemption d’Althalus 1

Althalus a toujours été un voleur qui a pallié un physique pas forcément à son avantage par une intelligence et une ruse qui lui ont permis, allié à une chance insolente de se tailler une sérieuse réputation.
Pourtant, il va décider de partir vers la “civilisation” pour voir si effectivement les habitants sont plus riches.
Seulement, il semble bien que sa célèbre chance est décidée de l’abandonner et il va se retrouver à devoir voler des personnes sur le bord des routes, une honte pour un voleur de sa trempe !
La solution de regagner l’estime de son heur viendra peut-être avec la proposition de contrat qu’il reçoit d’un étranger pour voler un vieux grimoire du côté du bord du Monde…
Mais l’aventure ne se révèle pas aussi simple comme il l’avait prévu !

Je n’ai pas eu l’occasion de lire des cycles écrits par l’un ou le couple Eddings, il s’agit donc pour moi d’une première (aussi loin que je me souvienne) mais le fait d’avoir nombre d’éloges sur ce couple m’a incité à franchir le pas avec un cycle court (2 volumes) qui plus est paru en format poche (chez Pocket).
La première chose qui m’a plu est le ton du récit : il y a une sorte de légèreté et d’humour latent qui rend la lecture on ne peut plus agréable. Le fait de transformer un voleur en un sauveur du monde est savoureuse même s’il faut avouer qu’elle n’est pas spécialement originale.
La façon de le faire par contre l’est puisque notre ami voleur se retrouve pris entre deux dieux.
Le seul point qui peut par contre gêner des habituels amateurs d’action car ce n’est pas l’essentiel du récit !

Althalus, voleur expert et sans scrupules, accepte une curieuse mission que lui propose un homme en manteau noir : s’introduire dans la Maison au Bout du Monde pour récupérer le mythique grimoire de Deiwos. Après avoir subtilisé le manteau de son commanditaire – on ne se refait pas ! –, Althalus découvre bien vite l’étrange demeure. Selon Émeraude, une chatte qui parle, pas question qu’il ressorte avant d’avoir lu le grimoire, compris ses enseignements et imaginé un plan pour empêcher Daeva, le frère maléfique de Deiwos, de défaire le monde ! N’ayant jamais appris à lire, le pauvre garçon n’est pas sorti de l’auberge…
Pocket Fantasy (Février 2008)477 pages 7.10 € ISBN : 9782266179171
Traduction : Isabelle Troin
Couverture : Marc Simonetti

Laisser un commentaire