Col

Colère est un roman humanistico-écologistico-apocalyptique.
Il s’agit plus d’anticipation que de science fiction, puisque toutes les théories scientifiques expliquées et développées sont des théories actuelles, semble-t-il.

Il se veut à la fois parcours initiatique de Mary, puis de Greg, son mari, roman philosophique, et description de la panique préludant à une certaine destruction du monde. Le tout se déroule dans un monde très américano-américain assez étonnant pour un auteur français.

L’idée selon laquelle la terre se rebelle contre son “parasite” est intéressante, mais son traitement est assez déroutant. Les amateurs de romans ésotériques n’y trouveront peut-être pas totalement leur compte.
On est doucement bercé par un ensemble de clichés : une armée américaine qui oeuvre pour le bien-être commun avant de devenir un repert de psychopathes, des fanatiques religieux pré-apocalyptiques, la sainteté primitive des tribus d’Amazonie, un journaliste révolutionnaire oeuvrant pour que la Vérité éclate au grand jour… Les catastrophes naturelles, du genre tsunami et cyclones, peuvent nous paraître de même assez cliché. Le roman a cependant été édité en 2001. On peut donc créditer l’auteur d’un côté visionnaire, qui peut rendre le roman particulièrement intéressant, vu comme va le monde.

L’histoire est menée de manière très linéaire. Je n’ai pas trouvé le côté “thriller” vanté par certaines critiques. Beaucoup de personnage disparaissent presque aussi rapidement qu’ils sont apparus. Les différentes digressions ou focus sur ces personnages sont intéressantes, donnent un côté vivant, mais tirent le roman en longueur, sans que cela apporte des élements servant réellement à l’histoire ou à une dramatique.
Il n’y a strictement aucune description, on ne connaît même pas la couleur des cheveux des héros et à peine les lieux où ils se trouvent.
L’ensemble se lit très bien, sans effort ; tout coule de source dans une sorte d’évidence un peu trop parfaite. Il m’a manqué un côté plus palpitant.
Une fin à la “Docteur Folamour” intéressante.


Des virus nouveaux frappent les populations. Les animaux deviennent agressifs. Séismes, ouragans, raz de marée se multiplient. Tout se passe comme si la nature, brutalement, s’était mise en colère…
Hypothèse absurde ? Pas au yeux de Mary, l’anthropologue, initiée depuis longtemps aux secrets de la spiritualité ancienne.
Scientifique et gouvernants s’affolent. La tragédie va crescendo. L’espèce humaine va-t-elle disparaître ?
Denis Marquet signe avec ce premier roman un thriller-catastrophe d’une ampleur inouïe, qui sonne comme un ultime avertissement donnée à l’homme, devenu le bourreau de sa planète.

Le Livre de Poche (2003)7.00 € ISBN : 2-253-17272-3 (2001)
Albin Michel 2001

Laisser un commentaire