Le maître nécromant de Carmen Messmer

Les Elémentales – Tome 1/6

En ce mois de juin, paraît le deuxième volume des Elémentales de Carmen Messmer aux éditions Nestiveqnen Un cycle qui s’annonce déjà en 6 volumes et dont le premier volume date de 2019. Intrigué par la couverture et par le résumer, j’ai donc repris au début de l’aventure.

Un premier volume pour présenter l’univers

Ce qui est délicat avec un cycle, c’est de connaître le nombre de volumes et de savoir le rythme de publications (tous les amateurs du Trône de Fer de Georges R.R. Martin ou du Cycle de Syffe de Patrick K. Dewdney savent de quoi je veux parler :)).

Ici, l’annonce est claire, il y aura 6 volumes et nous plongeons donc dans ce premier volume directement en compagnie de Moryane, jeune femme de caractère qui croisera la route de Kamang le forgeron. Nous comprendrons rapidement que la jeune femme s’est donnée pour objectif de rejoindre la Cité sous la Montagne qui sera rapidement en état de siège.

Qui elle est et pourquoi elle s’y rend reste un mystère pour le forgeron qui l’aidera et dont elle sera redevable… Et c’est au moment où il se fait attaquer, et qu’elle répond à sa promesse, que nous découvrirons le pouvoir qu’elle détient.

Le combat restera mémorable et le forgeron décidera de faire un bout de la route avec la jeune femme et son reptile géant.

Un univers qui se met en place

Dans ce premier récit donc, nous découvrirons les élémentales. Je ne vous ferai pas l’affront de vous cacher qu’elles sont quatre et qu’elles se rendent toutes les quatre vers la Cité sous la Montagne qui est la proie de toutes les convoitises. Pour quelle(s) raison(s) elles décident de faire le voyage restent un mystère et ce qui est un peu plus étonnant est que nous sentons la constitution d’équipe avec l’intégration de Kamang le forgeron mais aussi d’un nain et d’autres créatures féériques…

Dans la construction de l’histoire même, nous allons voyager à tour de rôle avec chacune des élémentales et découvrir qu’elles sont d’une certaine façon soumise à une force supérieure, leur père, sans que nous ne comprenions vraiment de qui il s’agit…

Nous allons surtout avoir un doute tout au long du récit, suite à des indices qui se glissent un peu partout…. Le monde est-il réellement un autre monde ou s’agit-il du notre après un événement ou une suite d’événements particulier(s) ? C’est une question que je vous pose et je serai bien curieux d’avoir votre avis sur le sujet car ce parfum flotte sur l’histoire, comme si le monde que nous découvrons était un monde qui a dérapé.

Toujours est-il que la forme répétitive des rencontres auraient pu lasser mais ce n’est pas le cas.

Une petite déception tout de même : j’ai trouvé qu’après le temps de découverte de l’univers de Carmen, le temps du combat à la fin du roman était un peu rapide. Un peu comme si ce combat n’avait aucun intérêt alors qu’il représentait la conclusion logique de la convergence des puissances.

Editions Nestiveqnen (Octobre 2019) – Collection Fractales – 312 pages – 20 € –  9782915653984
Couverture : Carolina Sans Cuende

En voyant la guerrière montée sur son reptile géant, Kamang le forgeron présume qu’elle est là pour participer au siège de la Cité sous la Montagne, comme les autres mercenaires.

Comment pourrait-il se douter que son destin est lié à celui de cette femme et qu’elle répond – comme ses sœurs des Éléments – à un appel impérieux ? Les profondeurs de la cité assiégée renferment le secret de « ceux d’avant » et les quatre sœurs devront tout mettre en œuvre pour qu’il ne tombe jamais entre les mains des Hommes.

S’il le faut, elles en appelleront à la magie des Éléments pour contrer le Maître-Nécromant et sa horde de créatures contre nature.

Laisser un commentaire