Loups de Kharkov (Les) de Alexis Lorens

Alors qu’ils commencent leur trajet en train, Paul Le Tellier et son collègue trouve sur les rails le corps d’une femme laissée dans un sale état. Appelé de Paris pour mener l’enquête, Xavier Kerlann et François Hernandez vont être affectés à l’enquête qui les mènera bien loin des sentiers habituels. : Ce roman d’Alexis Lorens, paru aux Editions du Petit Caveau, est emprunt de vampirisme (Editions du Petit Caveau oblige) mais est énormément centré sur l’aspect policier du récit et notamment sur les premiers « pas » du profil psychologique. Pourtant, le roman ne sera pas dénué d’action et progressivement, les enquêteurs se rapprocheront des coupables de ces atrocités. Néanmoins, […]

Le Long des Sentiers Obscurs de Alexis Lorens

Vers la fin de l’après midi, le vent redoubla de violence. De lourds embruns enveloppèrent le Marian, de la proue à la poupe. La tempête grossissait à chaque instant. Philip se demandait s’il avait déjà vu pareille furie. Même les tempêtes de la Mer du Nord, pourtant réputées féroces, n’offraient pas un tel visage de démon. Après chaque vague, le navire semblait tomber indéfiniment avant de s’écraser sur les murs d’eau qui venaient à la rencontre de sa coque. Partout, ce n’étaient que grincements et craquements sinistres. Les bruits effrayants ne faisaient qu’ajouter à la peur des hommes, face aux éléments déchaînés contre lesquels ils luttaient. Le capitaine Pétrus Whermans […]

Interview : Alexis Lorens

Réalisée par :mailDate :avril 2006Le Long des sentiers obscurs est le premier roman publié d’Alexis Lorens et ce premier essai est un succès. Rencontre avec l’auteur : Allan : Bonjour Alexis, c’est donc avec plaisir que nous allons pouvoir parler de toi mais d’abord qui es-tu ? Alexis : Je viens d’avoir 36 ans. Je suis marié et père de deux adorables petites filles. Je me suis engagé à 19 ans dans la Marine Nationale où j’exerce encore la spécialité de navigateur. C’est un métier que j’aime et qui m’a amené à voyager dans de nombreux pays. D’ailleurs, je pense que cela se ressent dans le roman. Allan : Quels […]