Le Monde de Mekklouf de Conrad de Brest

Odal, il a foiré son tour de magie. Le public applaudit quand même. Il ne s’en rend pas vraiment compte, le public, il pense que l’objectif du tour était de dénoyauter le clitork. Ça continue. Odal Alutt et sa muse tentent de faire maintenant une lévitation, alors les voilà qui partent tous les deux en l’air, qui tourbillonnent comme un ballon qui se dégonfle brutalement, virevoltent, se tamponnent, s’encastrent, tombent, repartent, finissent par se gaufrer tous les deux ! CLONK !!! PLAFF !!! contre le mur des trophées !,… (là où Plankabouf accroche les animaux qu’ils chassent). Punaisés d’abord, les deux artistes se décrochent, s’explosent par terre, se relèvent, saignent […]