Âme du poignard (L’) de Denis Morlon

Les trois scooters avalaient les virages les uns après les autres, se balançant avec une certaine grâce de droite à gauche. Ils suivaient ainsi l’étroite route qui se faufilait entre le flanc d’une montagne escarpée et un profond ravin. Parmi les engins qui composaient ce “ballet”, le rouge attirait plus encore le regard que les deux autres. Sa couleur n’était pas la raison principale de cet attrait mais bien l’étrange équipage qui le chevauchait. En effet, devant le pilote et sa passagère, bien calé sur le plancher avec les pattes avant appuyées sur le guidon, se tenait un chien, les oreilles rejetées en arrière par la vitesse et les yeux […]