Had

Rêve du démiurge (Le) 6 Fin 1979, dans le Gers, se dresse au milieu d’un parc une immense propriété sans âge. Lieu de spectacles, mélange architectural de différentes époques, dédié à tous les arts de la scène, il est mondialement connu, et fréquenté par la crème tout le gratin. Il porte pour nom L’Hadès Palace, du nom de son propriétaire, Bran Hadès. Mais ce n’est pas tout. Il assure aussi la formation des artistes invités en son sein. Avoir un contrat dans ce lieu est une consécration pour tout chanteur, acteur, ou autres bateleurs. Quand, à Paris, Maxime,mime-serpent, se voit proposé un tel contrat, son hésitation est de courte durée. […]

Aux limites du son de Jacques Barbéri, Francis Berthelot, Philippe Curval, Lionel Ecrard, Emmanuel Jouanne, Frédéric Serva et Jean-Pierre Vernay

Ce recueil de nouvelles demande très certainement deux lectures, voir plus. Les différentes histoires ne sont pas toutes narratives, il s’agit plus de dépeindre une ambiance, autour du son (et non de la musique) ou de son absence. La capacité des auteurs à ne pas réellement raconter mais plutôt à décrire, est vraiment surprenante. Les différents auteurs ont ceci en commun : tous sont largement dignes des meilleurs auteurs de littérature blanche. Les textes ne sont pas évidents, certains sont difficiles, voir extrêmement difficiles, mais la sensibilité, la sensualité, sont au rendez-vous. J’ai retrouvé des similitudes, dans les ambiances, avec Des anges mineurs, de Volodine (en parlant des “anciens” du […]

Biblioth

Attention, ceci n’est pas un roman. C’est un guide de lecture sur les transfictions. Qu’est-ce que c’est que les transfictions ? Oui, moi aussi j’ai découvert le terme. “(…) à la frontière qui sépare nos deux continents [littéraires], un certain nombre d’auteur se rejoignent pour écrire des transfictions : auteurs de littérature générale qui rejettent les limites du réalisme, voir l’idée même qu’une description de la réalité soit possible ; auteurs de l’imaginaire qui brisent les conventions de genres, tant au niveau de la construction que de l’écriture.” “[Les transfictions] constituent en effet non pas un genre littéraire à proprement parler, mais plutôt une interface, une sorte de nébuleuse entourant […]

R

Le “Rêve du démiurge” est un cycle qui décrit l’Europe des années 1950 à 2000, peu à peu envahie par le surnaturel. Certains personnages peuvent être récurrents, mais chaque volume peut se lire indépendamment, d’ailleurs, je n’ai eu aucun manque de compréhension à la lecture de ce volume. Il y a déjà deux autres volumes prévus mais il devrait y en avoir neuf. Le “Rêve du démiurge” est un cycle qui décrit l’Europe des années 1950 à 2000, peu à peu envahie par le surnaturel. Certains personnages peuvent être récurrents, mais chaque volume peut se lire indépendamment, d’ailleurs, je n’ai eu aucun manque de compréhension à la lecture de ce […]