Martiens go home de Fredric Brown

Orcusnf : Martien go Home est un livre très court, mais intense. Et ce d’autant plus qu’une fois plongé dedans, vous n’aurez plus envie de le reposer. Car il renouvelle les codes du genre, proposant une vision originale et nouvelle des martiens, tout en refaisant à sa manière les invasions tant redoutées. Et bien sûr, il offre une description mordante de son époque, et du monde divisé entre les USA et l’URSS, se moquant aussi bien de l’un que de l’autre. Une chose est sûre, préparez bien vos zygomatiques avant de l’ouvrir, car ils vont souffrir d’un usage intensif et immoderé, tant ce bouquin est drôle et bien écrit. Les […]

Fant

Soudain, un cri d’angoisse retentit : “papa, ma jambe, elle est…” Les 42 nouvelles rassemblées dans ce recueil font de 3 à 20 pages. Si certaines correspondent bien à l’image que l’on a de Brown : humoristiques, inattendues…, d’autres sont plus classiquement orientées vers l’inexplicable voire l’horreur. Et c’est peut-être ce qui m’a un peu déçu. Les auteurs SFFF amusants sont assez rares et Brown en est un assez bon exemplaire, n’hésitant pas à caricaturer les poncifs du genre. Mais là on est somme toute, dans le classique. Donc un recueil sympatique, mais pas inoubliable. Lune de miel en enfer est bien meilleur. Un homme à la recherche d’une actrice […]

Une étoile m’a dit de Fredric Brown

Dans le haut du panier pour ce recueil de 8 nouvelles d’un des maîtres de la nouvelle. Il faut reconnaitre que tous les recueils de Brown ne se valent pas, tous ne recourent pas à l’humour non plus, autre caractéristique de Brown. Ici, on a les 2 : de bonnes nouvelles et de l’humour. Quelques petites perles (Mitkey ou anarchie dans le ciel) se distinguent tout de même par rapport à d’autres plus classiques (quelque chose de vert dont on devine la chute à des kms…). “Le dernier homme sur la Terre était assis tout seul dans une pièce. Il y eut un coup à la porte…” Effrayant ? Quand […]

Paradoxe Perdu de Fredric Brown

Pour moi ses recueils de nouvelles sont merveilleux. Celui-ci comprend les dernières pages qu’il ait achevées. c’est une sorte d’adieu à ses lecteurs et j’espère que, comme moi, ils y seront sensibles. Elisabeth Brown, préface. Recueil de 14 nouvelles, majoritairement issues du recueil “Paradox Lost” mais également issues d’autres recueils Un des nombreux recueils de nouvelles de Brown que l’on peut trouver avec bonheur chez les bouquinistes (pas d’édition récente de Paradoxe perdu). Il s’agit généralement d’une SF assez classique, Brown a fait de nombreuses variations dans ses nouvelles sur le thème “premier contact” : Les ondulats, politesse, Sirius et Pas-coutume, Obéissance, Paradoxe perdu rien que pour le présent recueil. […]

Univers en folie (L

Keith Winston, responsable d’une revue de Science Fiction Le courrier de l’astronaute au sein d’un grand groupe, passe un week-end agréable chez son patron (Borden), en compagnie d’une de ses collègues (Betty Hadley). Invité à l’occasion d’une belle soirée de l’année 1954, pour le lancement d’une fusée qui doit s’écraser sur la lune en produisant une lumière visible sur la terre, tout se déroulerait pour le mieux si la fusée n’avait pas fini par atterrir à deux mètres de lui. Sonné par l’accident, il se réveille dans un arbre à côté du banc sur lequel il était assis. En regardant sa montre, il se rend compte qu’il n’est pas resté […]