Temps et contretemps de Clara Williams

Pour ce qui est des sabliers, celui qui s’est arrêté se désagrège peu à peu. C’est très étrange. Il part peu à peu en poussière. D’un côté, c’est logique et écologique. La mort ne veut certainement pas de sabliers inutiles, surtout vu son débit. Elle pourrait les recycler mais cela rappellerait trop la réincarnation. A un autre moment, la comparaison entre le recyclage et la réincarnation aurait assez amusé Anne mais elle voulait rester concentrée. Sursis : Jack Rogers est architecte, celui de la grande tour Carter, mais du fait de la maladie, il ne verra jamais son nom sur la plaque… sauf si la machine de foire dont il […]