La trilogie steampunk de Paul Di Filippo

Comme son nom l’indique presque, il s’agit d’un recueil de trois nouvelles : Victoria : La reine Victoria est remplacée par un triton mutant mais pas méchant (cela reste un triton) à l’appétit sexuel insatiable, usant d’un vaporisateur pour maintenir l’humidité de sa peau et la première locomotive nucléaire se transforme en désastre, tragédie ridicule qui nous fait cruellement sourrire. La quête de Cosmo Cowperthwait, créateur dudit triton et l’ayant secrètement mis à disposition du gouvernement britanique, est de retrouver la véritable Victoria, fugeuse, afin d’éviter que le susdit triton ne soit couronné reine d’Angleterre. Des Hottentotes : Jacob Cezar et son épouse Dottie contactent le célébissime Pr. Agassiz pour […]

La Zone du Dehors de Alain Damasio

Il est difficile de commencer à écrire une chronique sur un ouvrage que l’on a aimé, d’un auteur dont on a déjà beaucoup apprécié un roman… quand on sait qu’au milieu de la chronique, on va sortir le “oui, mais” fatidique. Pourquoi ce roman mérite d’être lu : La Zone du Dehors mérite d’être lue parce que c’est quelque part de la bonne SF des familles : drame futuriste, dans la banlieue de Saturne, où une société humaine se reconstruit en marchant bien au pas, en acceptant le “toujours propre et frais”. Fort heureusement, ce n’est de la hard SF, avec des lasers, des vaisseaux-trucs, et autres super-technologies ennuyeuses. C’est […]

Delirium Circus de Pierre Pelot

Delirium Circus : Une grande partie de la carrière d’acteur de Citizen est basée sur le personnage de Zorro Nap, commandant d’une armée en pleine déroute. Seulement le role que joue Citizen commence à lui peser ; toujours les mêmes rôles, imposés par le Dieu-Public, entité que personne ne peut voir mais auquel tout acteur ou figurant doit être prêt à sacrifier la vie qui vont finir par lui faire rejeter une vie basée sur du vent… Allan Delirium Circus sonne étrangement moderne et quand on se réfère à la date de première publication – à savoir 1977 -, on est surpris par la justesse du ton qu’emploie Pierre Pelot […]

Minuscules flocons de neige depuis dix minutes de Sabrina Calvo

Minuscules flocons de neige est un livre que j’avais vraiment envie de lire et qui me faisait de l’oeil depuis un certain temps. J’avais une très grande curiosité, une vraie attente. Dans un premier temps, tout se passait pour le mieux. Nous avions commencé notre histoire d’amitié, ce livre et moi, dans la douceur ouateuse d’un style tout en finesse. Les mots m’ont projetée dans un monde qui n’est pas vraiment la réalité, qui n’est pas vraiment vitruel. Un monde de frontières, existantes ou non, on ne sait pas vraiment. Très vite est pourtant née une sensation d’absurde, et je suis incapable de dire si cette absurdité est du ressort […]