Pollen de Joelle Wintrebert

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Société humaine matriarcale, utopiste et pacifiste, la civilisation de Pollen maîtrise la reproduction pour manipulation génétique et fécondation in vitro.
Pour éradiquer la violence, elle a relégué ses guerriers sur une planète satellite. Un portrait doux et subtil des liens de pouvoir, de domination et de désir qui unissent ou séparent les deux moitiés de l’humanité…

Paru le  : 19 février 2002
Editeur  : Au Diable Vauvert
ISBN : 2-84626-025-7
EAN : 9782846260251
333 pages
Dans cette colonie humaine sur une planète inconnue, les hommes ont été relégués en protecteurs sur un astéroide où ils s’entrainent et protègent la colonie d’invasions de pirates. Dans la colonie elle-même, le pouvoir est aux mains des femmes qui possèdent la connaissance. La reproduction est faite par triade : 3 jumeaux – 2 filles – 1 garçons, qui développent des liens affectifs très puissants, où la sexualité prend également une grande part.
ce roman interroge les stéréotypes sur la violence sexuée, l’attitude des femmes de la colonie n’étant pas moins violente que celle des hommes, sous une autre forme. Il interroge aussi la place des deux sexes en général, notamment avec une astuce orthographique qui m’a destabilisé un moment : le rapport homme/femme est inversé sur la colonie. Hommes et femmes sont rééquilibrées.
Certes, il s’agit clairement de science-fiction, de planet-opera, mais les codes habituels sont écartés au profit d’une SF plus intellectuelle, surement un peu moins technologique et plus humaine. Ce n’est pas une SF féminine pour autant et encore moins féministe, au contraire. L’action y est présente, centrée autour d’une triade qui bouleverse les codes de la société de Pollen, mais cette action s’appuie très bien sur des ressorts internes aux caractères des personnages, pas sur des facteurs extérieurs.
très bon moment donc, enchainé avec les Olympiades truquées, roman plus ancien mais dans lequel ce style de SF est aussi présent.
Une interview très complète est présente sur le site de Bifrost. Je ne vois pas ce que je pourrais y ajouter : allez la lire ! http://blog.belial.fr/post/2009/10/16/La-Creatrice-chimerique-un-entretien-avec-Joelle-Wintrebert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *