Homo Vampiris de Fabien Clavel

Quel plaisir que cette nouvelle histoire de vampire, qui va allier cette fois-ci une partie scientifique à la partie fantastique, nous entraînant dans une Œuvre de Science-Fantastique (si l’on me permet de l’appeler ainsi).
Dans ce roman, le vampire semble être le seul être intelligent à pouvoir tirer son épingle du jeu dans un monde au bord de la rupture.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de nombreux chercheurs tentent de percer les mystères du vampirisme, avec le secret espoir de pouvoir à leur tour profiter de cet avantage.
Nina, l’étudiante, va découvrir qu’elle est le centre de toutes les attentions sans avoir la moindre idée du pourquoi et du comment et c’est avec elle que nous allons découvrir les faces cachées.
On pourra reprocher au récit sa brièveté là où nous aurions aimé plus de suspens, ainsi que les coquilles, encore trop nombreuses, mais on appréciera le soin mis à présenter les personnages patiemment en faisant des sauts temporels entre la période actuelle et le passé.


21e siècle. 8 mai :
Roumanie. 2h environ. Un patient s’échappe de l’Usine, une clinique d’un genre un peu particulier.
Londres. 13h02. Une jeune étudiante quitte en courant une conférence de l’ONU. Sa soif de connaissance a capitulé devant une faim plus insatiable encore.
Dubaï. 21h48. Dans une luxueuse suite de L’Al-Mahara, autrefois l’hôtel le plus cher du monde, seule une panthère ressortira vivante de la violente dispute qui oppose deux hommes.

De la chambre d’un hôpital un peu particulier tapi au fin fond d’une forêt roumaine à une chambre étudiante logée en plein coeur de Londres, c’est à un véritable tour du monde auquel nous convie Fabien Clavel. Armé de sa plume et de son pieu en bois, il revisite avec maestria le mythe du vampire, et nous livre un thriller fantastique mené tambour battant où il ne se gêne pas pour décrire un futur sombre, bien plus terrifiant finalement que les êtres nocturnes qui peuplent Homo Vampiris.

Né en 1978, professeur de français à Budapest, Fabien Clavel est l’auteur de nombreux romans mêlant imaginaire et culture classique.
A mi-chemin entre l’ambiance d’un Riverdream (G.R.R. Martin) et la précision journalistique d’un World War Z (Max Brooks), Homo Vampiris devrait régaler les amateurs de littérature vampirique autant que ceux de thrillers fantastiques.

Mne Icares (Novembre 2009)289 pages 20.00 € ISBN : 9782354080594 Couverture : Yayashin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *