La faim du loup de Stephen Marche

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 5.0/10 (1 vote pris en compte)

9782330061050Deux chasseurs vont trouver au cours de leur partie de chasse le corps de Ben Wylie, héritier d’un empire financier incommensurable. Un journaliste, qui n’a qu’un très lointain lien avec le clan Wylie, va tenter de comprendre ce qui s’est passé

Et, arraché à ce noir total, Dale se réveilla au son des cris de son frère, qui souffrait visiblement le martyre. Max avait des poils drus qui transperçaient sa peau et de nouvelles dents qui lui fendaient les gencives. Le visage pétrifié, mi-cri mi-supplique, la peur la douleur l’incompréhension, le cors qui se débat sur le lit, les griffes qui déchirent les couvertures. La terreur s’abattit sur Dale comme un seau d’eau glacée sur la tête.

La mort de l’héritier de la famille Wylie ouvre le bal sur un roman qui se concentrera très fortement sur la famille, une famille qui est devenue au fur et à mesure du temps dans le top 10 des familles les plus riches. Cette mort va faire réfléchir Jamie, un journaliste sur le déclin, dont la mère a travaillé pour les Wylie qui va tenter de percer le mystère qui l’entoure.

Au cours de ces recherches, le journaliste va découvrir le secret profond que cache la famille Wylie à savoir que les hommes sont des loups-garous depuis quelques générations. Si une partie de l’histoire va s’attacher à cette particularité, cela sera vraiment ténu et n’apporte à mon sens rien de plus à l’histoire.

Cette histoire se concentre largement plus sur la trajectoire du clan Wylie et sur la façon dont ils sont arrivés tout en haut sans jamais renoncé à certains de leurs principes, comme par exemple le fait de ne pas se dévoyer en politique. Peut-on dire que le côté “Loup Garou” est là pour montrer la “bestialité” associé au capitalisme ? Possible.

En terme de forme, j’ai trouvé certains enchaînements peu compréhensifs et notamment de quelle façon Jamie Cabot, le journaliste, accède à l’information.

 

Acte Sud – 304 pages – 22,50€ – 9782330061050
Traduction : 
Laure Manceau
Titre Original : The Hunger of the Wolf (2015)
Couverture : Freyja Schimkus

Dans le Grand Nord canadien, des chasseurs ont retrouvé un corps nu dans la neige.
Ben Wylie, l’héritier de la deuxième fortune des Etats-Unis, est mort.
Loin de là, à New York, Jamie Cabot, le fils des domestiques des Wylie, journaliste, cherche à comprendre comment, et surtout pourquoi.
Il sait que la réponse se trouve dans l’histoire torturée de la dynastie Wylie, qui en trois générations a édifié un empire colossal de plusieurs milliards de dollars dans l’immobilier, le pétrole et les médias, en dépit d’un terrible secret que le monde doit ignorer. 

 

La faim du loup de Stephen Marche, 5.0 out of 10 based on 1 rating

1 commentaire sur “La faim du loup de Stephen Marche”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *