Vestiges de Laurence Suhner

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)
Manchu

Quantika – Tome 1

Vestiges est une œuvre fondamentale, un chef d’œuvre. Par ce premier roman, Laurence Suhner signe son entrée dans la cour des grands. Avec une plume mystérieuse, poétique, ciselée, précise, envoûtante, elle nous dresse le portrait vivant d’une première rencontre entre l’humanité et une exo-planète puis d’une première rencontre avec une autre race consciente. Des personnages d’une profondeur déchirante, une atmosphère d’une densité poignante, une intrigue riche sur le plan scientifique, métaphysique, culturel qui ne laissera pas indifférent les amoureux de l’Inde et du Chamanisme. Si vous aimez les œuvres qui plongent au plus profond de l’âme et vous laissent une marque indélébile, bienvenu dans l’univers à la fois sacré et ténébreux de Vestiges. La finesse intellectuelle de l’auteur, sa culture scientifique, archéologique, le rythme lent et atmosphérique du roman, la plongée obsédante dans le mystère et l’altérité vous emportera aux confins de la logique et du rationnel dans une rencontre sublime et effrayante avec ce que peut être l’extra-humain et le divin. En trois mots : Envoûtant ! Pénétrant ! Parfait !

L’Atalante (20 Avril 2012) – La Dentelle du Cygne – 575 pages – 23.00€ – 9782841725892
Couverture : Manchu

 Epoque : 2310
Lieu : Gemma, une planète « boule de neige », dans le même bras galactique que le nôtre, à 6,5 années lumière. C’est la plus lointaine colonie humaine. Un aller simple de plus de dix-sept ans.
Contexte : un gigantesque vaisseau en orbite de Gemma, Le Grand Arc, vaisseau fantôme qui n’a jamais donné signe de vie et est demeuré inaccessible, et sur la planète, des microorganismes extrémophiles ont été découverts par la première vague d’explorateurs, cent cinquante ans plus tôt, preuve que des formes de vie plus complexes ont dû y évoluer avant la période de glaciation. Un travail d’étude passionnant pour la jeune microbiologiste ambitieuse qu’est Ambre Pasquier. Peu après son installation, la jeune femme commence à être hantée par des rêves qui la mettent en contact avec les traces des premiers visiteurs de Gemma, les Bâtisseurs… Cela tourne à l’obsession et elle monte une expédition scientifique, la mission Archéa, dont le but officiel est de traquer les formes de vies primitives des couches glaciaires. En vérité, elle vise un autre objectif, maintenu
secret. Il s’agit de creuser un passage dans la glace au moyen d’un tunnelier géant pour atteindre le
substrat rocheux et les ruines qu’Ambre est certaine d’y découvrir. Une vingtaine de scientifiques sont recrutés : glaciologues, géophysiciens, exobiologistes, généticiens, climatologues, ingénieurs, médecins… L’un d’entre eux a infiltré l’équipe pour le compte d’un groupe de physiciens, qui étudient depuis une dizaine d’années les particularités d’une zone précise de la planète soumise à des fluctuations de la trame de l’espace-temps, un autre pour le compte des militaires qui ont récemment pris le contrôle de la colonie. L’expédition tourne au chaos. Un destin individuel et un destin « cosmique » vont se mélanger dans le personnage d’Ambre, trait d’union entre des forces fondamentales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *