ChessTomb de John Ethan Py

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.8/10 (5 votes pris en compte)

chesstomb

La mort du Bûcheron de Chesstomb a plongé toute la ville dans la tristesse. Connu par tous, le brave homme est mort d’une façon que l’on ne s’explique pas vraiment. Sa famille (sa femme et ses deux filles) ont à peine le temps de se remettre de leur deuil qu’elles se font attaquer et tuer violemment. Shelby Williams vient enquêter dans la ville sur cette histoire et remontera d’autres souvenirs.

Je suis assez gêné par ce livre qui propose une démarche originale puisqu’il s’agit ici de décrire sous la forme d’une “collecte” d’informations pratiquement non remises en forme dans ce roman. Néanmoins, j’ai trouvé que cela rendait très difficile la lecture de ce récit qui est pourtant intéressant par l’horreur qu’il amène, la relation qu’il fait entre cette boucherie (oui le terme est bien boucherie) et des personnages aussi connus que H.P.Lovecraft ou encore René Descartes.

Le côté “Auteur Anonyme” avec un site web qui appuie le discours rend aussi assez trouble la frontière entre roman et compte rendu d’enquête journalistique. Il est d’ailleurs à noter qu’il est très difficile de savoir au niveau du livre s’il s’agit d’un vrai roman américain traduit ou d’un jeu de l’éditeur. Le flou autour de l’origine du récit pourra plaire à certains à n’en pas douter, alimentant le côté théorie du complot et besoin de discrétion.

Mais de mon côté, cela n’a pas pris, j’ai trouvé que nous partions un peu dans tous les sens et que certaines digressions (notamment sur Descartes pour ne pas le citer) cassait le rythme de l’ensemble. Difficile de voir où l’on va dans ce récit tant les à-côtés, du à la forme choisie de narration, sont nombreux.

Il est à noter que la dureté de certaines scènes, dont la mort de la famille Sheldon, rendent le livre accessible uniquement à un public averti.

Editions l’Homme Sans Nom (Avril 2014) – 390 pages – 19.90€ – 9782918541141
Titre Original
:
Traduction : Bianca Reginaldi
Couverture : Alexandre Dainche
1922. Howard Phillips Lovecraft écrit une de ses plus étranges nouvelles : Herbert West, réanimateur. 

2001. Le meurtre atroce d’une famille plonge la ville de Chesstomb dans le deuil. Journaliste de renom, Shelby Williams vient y enquêter. Accumulant une somme de documents qui fera date dans l’histoire du journalisme d’investigation, il remonte peu à peu l’histoire de la ville. Jusqu’à cette fameuse année 1922 qui a vu la querelle de plusieurs médecins tourner au tragique. Le plus étrange : tout indique que le personnage de Lovecraft aurait son origine dans ce drame.

John Ethan Py accomplit une performance rare de mise en forme de ces documents presque oubliés, créant une oeuvre vertigineuse, où le réel et l’imaginaire s’entremêlent avec une force insoupçonnée.

ChessTomb de John Ethan Py, 8.8 out of 10 based on 5 ratings

1 commentaire sur “ChessTomb de John Ethan Py”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *