La maison Harkonnen de Brian Herbert et Kevin J. Anderson

Malgré un début assez lent, La Maison Harkonnen se révèle être la digne suite du premier volet.
Et même si le livre ne débute, selon moi, qu’à la moitié, c’est pardonnable par la
qualité de suite du texte, nous en apprenons beaucoup sur les personnages créés par Frank Herbert et le pourquoi de certaines questions auquelles le “père” de Dune n’avait pas répondu. Un livre surprenant dans ses rebondissements que je conseille vivement aux fans du cycle.

Le baron Vladimir Harkonnen est le plus formidable adversaire de la maison des Atréides. Il exploite sans vergogne les ressources en précieuse épice de la planète Arrakis, la légendraire Dune dont il a confié la surveillance à son neveu, Rabban la Bête. Affamé de pouvoir, il complote même contre l’Empereur Shaddam, tout juste installé sur le trône.
Le Baron pervers occupe aussi, à son insu, , une position stratégique dans le plan à long terme qu’à formé le Bene Gesserit pour obtenir le Kwisatz Haderach, l’être qui dominera le temps. Il faut qu’il engendre une fille. Or il hait les femmes.
Sur Dune, Liet-Kynes poursuit l’oeuvre secrète de son père : transformer la planète désertique en jardin, futur paradis des Fremen.

Pocket n°5787 Science-Fiction (Octobre 2004)796 pages 9.99 € ISBN : 2-266-12178-2
Traduction : Michel Delmuth
Titre Original : Dune House Harkonnen (2000)

Couverture : Sparth
Editions Robert Laffont 2001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *