Les marteaux de Vulcain de Philip K. Dick

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.0/10 (1 vote pris en compte)

9782290033517FSArthur Pit est un des fonctionnaires tarvaillant pour Vulcain III, ce super ordinateur qui a permis de limiter les guerres. Au cours d’une de ses missions, il se retrouve pris à parti dans une manifestation menée par un Guérisseur, ces prêtres opposés à la soumission inconditionnelle à la machine et y périra. Barris, directeur de la région Nord Amérique se demandera pourquoi Vulcain III ne donne pas plus d’informations et de moyens de lutter contre les Guérisseurs qui provoquent de plus en plus de victimes et va tenter de le comprendre en s’adressant à Jason Dill le super directeur.

Mais le mal est partout et a commencé à infecter  les écoles..

Vous me détestez parce que j’ai mis ma confiance dans une machine ? Mon Dieu, chaque fois que vous lisez une jauge, un cadran ou un compteur, chaque fois que vous montez dans une voiture ou un vaisseau, ne placez-vous pas votre confiance en une machine ?

Ce titre de Philip K. Dick va nous emmener à nouveau dans un monde qui interroge : est-il sain de laisser une machine choisir le destin de la planète et ce même pour éviter des guerres ? Quelle est la limite entre la prise en compte de réalité statistiques et la soumission ?

L’auteur montre une société qui n’accepte plus aucune liberté et par voie de conséquence en devient totalitaire. Pourtant, quelques cailloux dans les différentes chaussures apparaissent : Les Guérisseurs qui semblent de plus en plus présents et actifs, des enfants qui ne sont pas empêchés de jouer à des jeux inventés mais surtout un Vulcain III qui ignore le phénomène Guerrisseurs !

Alors, on concédera qu’un monde dirigé par une machine n’est pas nouveau… Néanmoins, c’est un livre de Philip K. Dick, et il y a cette facilité de narration et donc de lecture qui leur intéressant.

On regrettera néanmoins que le quatrième de couverture soit bien à côté de la plaque.

J’ai Lu (Avril 2014) – 222 pages – 6.00€ – 9782290033517
Couverture : 
Flamidon
Traduction : Monique Bénâtre
Vulcan’s Hammer (1960)

L’humanité démissionnaire a remis son destin entre les mains de Vulcain III. Mi-Dieu, mi-machine, Vulcain III administre la vie de tous et de chacun depuis son bunker enterré sous les montagnes suisses. On lui pose des questions sur toutes sortes de sujets, du plus trivial au plus complexe, et il répond invariablement juste. Mais ça, c’était avant. Car depuis quinze mois, Vulcain III reste muet, si bien que les ingénieurs chargés de sa manipulation en sont venus à inventer les réponses… et à diriger le onde à leur corps défendant

Les marteaux de Vulcain de Philip K. Dick, 7.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *