Lombres de China Mieville

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)
Par une entrée dérobée, Zanna et Deeba pénètrent dans la ville délirante de Lombres. Ici sont échoués les choses perdues ou cassées de Londres et même quelques-uns de ses habitants, comme Brokkenbroll, le patron des parapluies cassés, ou Hemi, le garçon a moitié fantôme.
Lombres, c’est Londres de l’autre côté du miroir, une ville merveilleuse aux charmes étranges qu’un sombre nuage nommé Smog rêve de détruire.
Une ville effrayée qui attend un héros…
  • Broché: 636 pages
  • Editeur : Au Diable Vauvert (22 octobre 2009)
  • Collection : JEUNESSE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2846262144
  • ISBN-13: 978-2846262149

NB : une version poche existe également.

 

Le Londres de l’ombre proposé par China Mieville est un univers complet, avec sa géographie, ses quartiers, son soleil, son ambiance. Il propulse deux jeunes héroïnes dans cet univers parallèle où les attend un destin extraordinaire… ou pas. Plutôt pas d’ailleurs, tant l’auteur aime détourner les codes de l’héroic fantasy : la prophétie, la destinée, les valeureux compagnons de route… tout est en place pour une histoire banale et puis non. le bestiaire proposé est original, les personnages contrariés, les rebondissements intéressants même si la fin est plus convenue. Le ton est légèrement moralisateur sur les défauts d’une société de consommation où les ennemis sont issus de la pollution mais c’est bien en phase avec la cible jeunesse. De fait, China Mieville fait une incursion inattendue dans le roman jeunesse avec ce Lombres. En dépit d’un ton très “Roald Dahl”, où la loufoquerie partage l’intrigue avec une forme de rejet du monde adulte (peu de beaux rôle pour un adulte dans Lombres), l’épaisseur du tome – double d’un Dahl classique – destine plus le roman à des adolescents assez bons lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *