La barque des milliers d’années de Makyo, Sicomoro, Calore et Tanzillo

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Les deux cœurs de l’Egypte (1/2)

En passant à la librairie Bulle (au Mans), à l’occasion du Comic Day, j’ai croisé le patron et de discussion en discussion il m’a parlé de cette bande-dessinée qui a la particularité d’exister sous une version “Bulle” tirée / numérotée à 500 exemplaires.

La présentation qui m’en a été faite était entraînante, et j’ai donc craqué… J’avoue ne pas être déçu, car dans ce récit qui se déroule entre deux époques, l’époque contemporaine et l’époque de la naissance de Akhenaton.

Le récit démarre au Caire, à l’époque contemporaine lorsqu’Anoukis, un égyptien à la tenue étrange, se retrouve dans une pyramide fermée avec un bébé. Cherchant à sortir, il demandera de l’aide au gardien mais se fera enlever l’enfant, frappé et s’excusant auprès de sa reine de son échec.

Bond dans le passé, et rencontre avec la Reine  qui cherche à comprendre pourquoi son oracle a été tué et quelle machination se cache derrière cet odieux acte.

Je n’en dis pas plus pour ne pas vous dévoiler plus que nécessaire sur cet excellent scenario qui, pour faire simple, à une dimension voyage dans le temps. Le récit à deux époques est bien menée et le choix d’avoir deux dessinateurs (un par époque, même si ce n’était pas prévu au début) est judicieux car permettant de bien identifier la période.

Le résultat de cette bande-dessinée est donc une réussite autant du point de vue scenario que du rendu visuel.

J’ajoute que la version “Bulle”, dans les 24 pages additionnelles, comprend en plus du scenario, quelques recheches d’Eugenio Sicomoro ou encore 9 premières planches faites par le même Eugenio avant que la décision ne soit prise de le faire à deux dessinateurs.

Une version collector donc qui mérite le détour 🙂

Delcourt (Avril 2018) – 64 pages (+24) – 29,95€ – 9782413010999
Scenario : Makyo
Dessin : Eugenio Sicomoro et Alessandro Calore
Couleur : Emiliano Tanzillo

Akhenaton est à l’origine de la première tentative de création d’un vrai monothéisme, solaire, radical, en totale rupture avec la religion polythéiste liée au culte d’Amon. 
D’où lui est venue cette idée de ne vénérer qu’un seul Dieu ? 
Etait-il un simple illuminé… ou un visionnaire ? 
La seule certitude concernant ce pharaon atypique est qu’avec lui, tout est mystère…

La barque des milliers d'années de Makyo, Sicomoro, Calore et Tanzillo, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *