Le Bibliomancien de Jim C. Hines

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

le-bibliomancien.inddMagie Ex-Libris – Tome 1 

Isaac Vainio vient toujours au travail avec son araignée-flamme. Bibliothécaire, il connait les risques des flammes de sa protégée mais ne peut accepter de l’abandonner seule chez lui. Et alors qu’il trie comme à son habitude ses livres, sa compagne a tendance à brûler plus que d’habitude, ce qui n’est réellement pas bon signe ! Et le trio qui apparaît va lui confirmer que la situation risque de rapidement dégénérer, il est temps de prendre quelques livres pour se protéger.

Parce qu’Isaac est Bibliomancien, il est capable de faire sortir des armes des livres et de les utiliser dans le monde. Il ne l’a d’ailleurs plus fait depuis que le Die Zwelf Portenaere l’a mis au placard des années plus tôt. Mais la situation va l’obliger à contrevenir aux ordres…

Gutenberg se montre un peu paranoïaque dès qu’on évoque un dispositif qui pourrait théoriquement l’effacer de l’histoire.

Imaginez-vous une organisation fondée par Gutenberg qui contrôle la magie du monde. Imaginez que certains parmi nous soient en mesure de donner vie à ce qu’il y a dans les livres. C’est dans ce monde qu’évolue Isaac, lui le bibliomancien qui a été mis au ban de son ordre pour une boulette faite des années plus tôt. Si le personnage est difficile à cerner (la représentation graphique sur la couverture est bien loin de l’image que je m’en fais à la lecture du récit) c’est parce que tout se passe à travers ses yeux. Le personnage d’Isaac n’est pas très développé de mon point de vue et aurait mérité un traitement plus profond comme c’est le cas pour la Dryade… Nous aimerions bien avoir plus de détail sur les raisons qui ont entraînées cette mise à l’écart mais cela reste à mon sens très flou.

Pourtant, la faible épaisseur du personnage d’Isaac n’arrive pas à mettre à mal l’histoire et la facilité de lecture.

L’idée de départ est donc excellente et c’est un plaisir de voir ressurgir tous ces objets des livres de SFFF que nous apprécions, j’ai pour ma part eu un petit faible pour la référence à King.

Un premier volume prometteur en espérant un développement de la personnalité de notre bibliomancien, qui se révèle être le seul point faible de ce titre.

L’Atalante (mai 2016) – 346 pages – 21,00€ – 9782841727582
Traduction
: Lionel Davoust
Titre Original : Libriomancer, Book one in The Magic ex libris series (2012)
Couverture : Nicolas Fructus

Isaac Vainio est un bibliomancien. Membre de Die Zwelf Portenære, les Douze Gardiens des Portes, une organisation secrète fondée par Johannes Gutenberg, il dispose d’une magie très particulière : il peut puiser à volonté dans les livres et en tirer n’importe quel objet du récit. Et Isaac, en vrai fan de science-fiction et de fantasy, préfère par-dessus tout utiliser des pistolets laser, des ceintures-bouclier de Dune et des sabres laser de Star Wars quand les Gardiens l’envoient sur le terrain combattre les menaces magiques qui guettent la Terre.
Sauf que, deux ans plus tôt, manquant perdre la raison et la vie au cours d’une mission qui a mal tourné, Isaac a été mis au placard. Réduit au rang de simple catalogueur, il ne conserve de son ancienne vie d’agent de terrain que Titache, sa fidèle araignée-flamme, qui a la particularité de prendre feu en présence d’un danger.
Son existence rangée bascule le jour où trois vampires débarquent dans sa bibliothèque pour le tuer. Les Gardiens auraient déclaré la guerre aux morts-vivants…

Le Bibliomancien de Jim C. Hines, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *