Les monstres de Lauren Beukes

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 6.0/10 (1 vote pris en compte)

© Thierry SestierGabrielle Versado, mère célibataire, se retrouve sur une des pires scènes de crime qu’elle ait eu l’occasion de voir : un enfant a été tué, le haut de son corps collé à la partie basse d’un faon. L’enquête s’annonce ardue tant les indices manquent… L’inspectrice aura du mal d’autant qu’elle doit gérer en même temps Layla qui a décidé avec une amie à piéger des pédophiles au travers d’internet.

Ce roman de Lauren Beukes est classé en thriller et il est vrai qu’il relève en grande partie de ce genre mais la chute vous laissera le choix entre une ligne “onirique” ou une ligne un peu plus fantastique. Dans Les monstres, le démarrage de l’histoire est long, particulièrement long même je dirai à un point qui peut être bloquant… Le temps de cette mise en place de personnage permet de donner une épaisseur aux différents acteurs : Gabriella l’inspectrice, Layla sa fille adolescente, TK un repris de justice devenu au service des autres, Jonno personnage indescriptible et Clayton l’artiste aux rêves étranges : cette épaisseur représente l’intérêt majeur du livre, ça et l’ambiance qui tourne autour de Détroit, sombre et glauque comme il convient à une enquête sur le meurtre d’un enfant.

Alors, on essaie de résister à la lenteur initiale, et on se rend compte que nous avons bien fait : l’enquête s’emballe (ou plutôt le tueur) et les différentes trames se tissent pour un final en beauté, que certains rejetteront c’est sûr tant il paraît arriver comme un cheveu sur la soupe. Et pourtant… Pourtant, tout au long du livre des indices du final sont donnés par une auteur(e) qui sait mener sa barque et son intrigue.

Le personnage de Jonno est celui qui m’a plus marqué, pseudo journaliste et youtubeur, il montrera les effets pervers des réseaux sociaux et de leur utilisation par des personnes très peu guider par l’empathie vis-à-vis de leur voisin…

Presses de la Cité (Juin 2015) – Sang d’Encre – 555 pages – 22.50€ – 9782258116368
Traduction
: Laurent Philibert-Caillot (Afrique du Sud)
Titre Original : Broken Monsters (2014)
Couverture : Thierry Sestier

Depuis qu’elle travaille à Detroit, département des Homicides, l’inspectrice Gabriella Versado ne s’était jamais trouvée face à une telle monstruosité : un jeune garçon mutilé, le haut de son corps mêlé aux membres inférieurs d’un cerf. Profondément remuée, Gabi se lance à la recherche du macabre sculpteur. Pendant ce temps, sa fille, Layla, qu’elle délaisse trop souvent, se met en tête de débusquer des pervers sur Internet avec sa meilleure amie.
Sa mère ne se doute pas un instant que l’adolescente est à deux doigts de tomber entre les mains du psychopathe, un fou qui se rêve artiste… Lauren Beukes construit avec virtuosité une intrigue policière qui nous dévoile le destin d’une poignée de personnages perdus dans la vie, errant dans une métropole en plein déclin. Bienvenue à Murder City

Les monstres de Lauren Beukes, 6.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *