Les Princes d’Ashora de Gabriel Féraud

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

ashora

Munde Shayapan, le Champion du Maharadjah, a pour mission de respecter l’ordre partout dans le royaume. Il le fait avec honnêteté et justesse. Pourtant, peu de travail lui ai soumis, le royaume est plutôt calme… Si ce n’est que notre héros va être sollicité pour lutter contre un démon sanguinaire…

Les Princes d’Ashora est la suite des perles d’Allaya que je reconnais ne pas avoir lu mais cela ne m’a pas posé de problèmes particuliers si ce n’est que je ne connaissais pas les personnages. Pourtant, je n’ai pas réussi à plonger dans l’histoire de Gabriel Féraud… Si l’auteur a eu la très bonne idée de rappeler l’histoire de son héros, nous sommes rapidement plongés dans l’enquête qui le conduira sur la piste d’un démon violent, laissant derrière lui un certain nombre sur le carreau. Il y a de l’action, l’entrée dans le sujet est rapide, il y a finalement peu de temps morts mais pour moi, ça n’accroche pas du tout, peut-être la façon d’écrire ou l’univers en lui-même qui ne me parle pas.

Mille Saisons (Novembre 2013) – 310 pages – 21.00€ – 9791092700015
Couverture : Adrian Smith

Dans tout le Dashan, il n’est pas de guerrier plus redouté que le légendaire Munde Shayapan, capable d’affronter les pires dangers, d’accomplir les quêtes les plus désespérées. Le Champion du Maharadjah parcourt les royaumes de son maître pour y faire régner un ordre et une justice immuables. Nul ne saurait s’opposer à sa volonté et il accomplit son devoir, son Dharma, avec une rigueur impitoyable. Alors qu’aucune armée ne menace, qu’aucune flotte ennemie ne se dessine dans le lointain, on supplie le Héros de Bélyotora de se rendre auprès du Radjah Tagor Ashora pour mettre fin au terrible malheur qui frappe son peuple. Un Démon sanguinaire rôderait-il dans les rues de la fière cité d’Ashora ? Sabre au poing, Munde Shayapan va se retrouver seul face au péril suprême : la colère des Dieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *