père éternel (le) de Philip Goy

David Stereod est le descendant de Julius Stereod, grand génie de l’an 2000. Il fait parti de la famille qui s’est imposé comme les dirigeants, aussi bien économique que culturel de « l’humanité ». Mais David est différent du
Stereod moyen, il se pose des questions sur le passé de sa famille, sur les raisons de leur toutes puissances.

Ce roman aborde un grand nombre de problèmes qui sont toujours d’actualité aujourd’hui: L’intégration d’un groupe par un autre, le miracle génétique et les vices qu’il porte en lui, le contrôle des médias de masse… Le livre est rempli
d’interrogation simples mais essentielles.

En revanche le traitement psychologique des personnages est toujours très consensuel. Il y a d’un coté les bons, de
l’autre les méchants. Certains méchants se révèle être bon et réciproquement. Rien de très original en somme.

Le père éternel spécule un avenir a partir d’idées contemporaines. Il rempli ainsi le cahier des charges du livre d’anticipation. Rien de neuf chez Goy. De la SF très classique mais aussi très efficace.

Et si demain une nouvelle race issu de l’homo-sapiens
emmergeait. Comment ferait elle pour se développer au contact de son ancêtre encore imprégné de sa peur ancestrale de l’étranger?
Philip Goy nous donne sa réponse à travers le père éternel.

Denoël (Février 1974)232 pages 8.69 € ISBN : 2-207-30176-1 ()
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *