Singeries de Denis Petit et Humphrey Vidal

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 6.0/10 (1 vote pris en compte)

9782203032927fsIl était un érudit devenu désespéré. Mais son suicide raté sera finalement réussi, transformant l’amoureux d’être qu’il était en “Homo Littératus”, un croisement entre l’Homme et le Singe. Absorbant au sens propre les livres, Franky Stein, nom qu’il portera désormais, sera de tous les débats.

Donc en mettant la science au service de vos croyances religieuses pour valider la thèse de la création divine de l’homme ! Mais j’y pense… Si l’homme est à l’image de Dieu, qui suis-je ? sinon sa nouvelle image ?

Singeries  a reçu l’appui du Museum National d’Histoire naturelle. Le sujet est plutôt amusant, avec cette transformation d’un homme en singe mais avec une capacité à ingérer physiquement les livres. Cette mutation ne laisse personne indifférent : l’homme est-il plutôt singe ou le singe plutôt homme ?

Les positions qu’il prendra sur la science, la religion ou autres entraînera qu’il sera adulé ou haï, ne laissant que peu de marges à des sentiments modérés. Les débats qui sont posés au cours de l’histoire sont assez intéressants mais finalement peu poussés. Les extrêmes là aussi prennent le pas sur les modérés, extrêmes religieux mais pas que.

Finalement, beaucoup de sujets survolés et non creusés et bien que l’idée soit sympathique, il est probable que, comme le personnage, cette BD laisse des avis relativement tranchés.

La partie graphique aurait mérité des couleurs plus dynamiques, l’ensemble restant “fade”.

Une BD a découvrir pour l’originalité de son propos.

Casterman (Mars 2012) – 125 pages – 9782203032927

Hanté par les livres et les mots, un érudit déçu par la vulgarité du monde tente désespérément de se suicider… A la littérature. Las, l’overdose qu’il réussit à infliger à son organisme ne suscite pas sa disparition mais sa mutation. D’homme, il se transforme en singe. Un “homo littératus”, dont l’horizon philosophique et le regard sur l’existence ont radicalement changé. Il est désormais franky stein, iconoclaste, provocateur et adoré des médias.
Une popularité certes grisante mais également gênante: comment le reste du monde. Va-t-il s’accommoder de ce personnage inclassable, dont la lucidité et les prises de parole bousculent tous les pouvoirs établis, à commencer par les puissances conjuguées du capital, de la science et de la religion ?

Singeries de Denis Petit et Humphrey Vidal, 6.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *