La Fortune de l’Orbiviate de Roland Vartogue

Il y a quelques milliers d’années, les dieux de l’Orbiviate sont apparus aux hommes qui le peuplaient. Ils leur ont dicté leurs textes sacrés et la manière dont ils devaient être révérés, puis ils sont repartis dans leur antre. Mais ils ne se sont pas contentés de se révéler, car ils ont décidé de punir les hommes pour leurs pêchés. Aussi ont-ils commencé à créer des Terres Ephémères, des zones modelées par les dieux selon leur envie, sans aucune logique ni tentative de rendre ces zones viables. Et dans ces Terres Ephémères se trouvent des chimères, des animaux légendaires, aussi extraordinaires que voués à disparaître. Car là aussi, les dieux ne se sont pas souciés de leur viabilité, ils ont juste donné la vie à des créatures défiant toutes les lois de la nature, des créatures pas forcément hostile, mais indubitablement étrangère à l’homme.

Heureusement, dans leur grande mansuétude, les dieux ont accordé des havres de paix aux hommes, ce qu’ils ont nommé les zones de stabilité. Des lieux où, grâce aux prêtres dédiés au culte d’un dieu, les hommes peuvent bâtir des villes, prospérer et vivre en paix. Des routes reliant ces zones sont elles aussi à l’abri de la colère des dieux, car ils ne voudraient pas que les hommes échouent à rejoindre les centre de pélerinage. Et, parcourant ces routes, on trouve des caravanes, faisant du commerce entre les villes tout en y transmettant les nouvelles. Mais entre les chefs des caravanes, la concurrence est rude pour obtenir les meilleurs produits et devenir le plus riche. Tout est bon, ou presque…

Il y a quelques milliers d’années, les dieux de l’Orbiviate sont apparus aux hommes qui le peuplaient. Ils leur ont dicté leurs textes sacrés et la manière dont ils devaient être révérés, puis ils sont repartis dans leur antre. Mais ils ne se sont pas contentés de se révéler, car ils ont décidé de punir les hommes pour leurs pêchés. Aussi ont-ils commencé à créer des Terres Ephémères, des zones modelées par les dieux selon leur envie, sans aucune logique ni tentative de rendre ces zones viables. Et dans ces Terres Ephémères se trouvent des chimères, des animaux légendaires, aussi extraordinaires que voués à disparaître. Car là aussi, les dieux ne se sont pas souciés de leur viabilité, ils ont juste donné la vie à des créatures défiant toutes les lois de la nature, des créatures pas forcément hostile, mais indubitablement étrangère à l’homme.

Heureusement, dans leur grande mansuétude, les dieux ont accordé des havres de paix aux hommes, ce qu’ils ont nommé les zones de stabilité. Des lieux où, grâce aux prêtres dédiés au culte d’un dieu, les hommes peuvent bâtir des villes, prospérer et vivre en paix. Des routes reliant ces zones sont elles aussi à l’abri de la colère des dieux, car ils ne voudraient pas que les hommes échouent à rejoindre les centre de pélerinage. Et, parcourant ces routes, on trouve des caravanes, faisant du commerce entre les villes tout en y transmettant les nouvelles. Mais entre les chefs des caravanes, la concurrence est rude pour obtenir les meilleurs produits et devenir le plus riche. Tout est bon, ou presque…

Mille Saisons (2008) (2008)
Couverture : Bruno Laurent

Laisser un commentaire