Magyk de Angie Sage

Quand Silas Heap, magicien ordinaire, rentre chez lui ce soir là, il ne se doute absolument pas qu’il trouvera un bébé, une petite fille pour être plus précis, abandonné dans la neige…
Alerté par les pleurs de l’enfant, il la ramènera avec lui et sera surpris de croiser Marcia qui lui annonce qu’il faut absolument qu’il dise que cette enfant est sienne : comment le faire comprendre à sa femme, alors qu’ils ont déjà sept fils, le tout dernier venant juste de naître ?
Quand il arrive chez lui, il apprendra la mort de son petit dernier, c’est donc naturellement que la petite Jenna – nom qu’il lui donneront – rejoindra la famille.
Dix ans passent sans rien de nouveau et puis, ils apprennent l’impensable : Jenna est la princesse du royaume : sa mère a été tué laissant le pouvoir à des groupes anti-magiciens qui ne souhaitent que le retour du Nécromant…

La première impression que donne ce livre est le de surfer sur la vague Harry Potter…
Encore une fois, nous retrouvons un groupe d’enfants, secondés par quelques adultes, aux prises avec des magiciens qui ne veulent rien moins que les éliminer.
Le monde créé, à la différence d’Harry Potter, baigne dans la magie, la Magyk pour être plus précis et arrive de ce fait à se démarquer de son grand frère.
Une existence propre et un univers à part, dans un royaume totalement imaginaire a pourtant du mal à nous enlever ce sentiment de déjà vu, sans que cela soit forcément un obstacle..
En effet, l’héroïne est totalement différente, que ce soit par son passé que par la place qu’elle va avoir à prendre dans la société.
La lecture ne comporte aucune difficulté pour l’âge auquel est destiné l’oeuvre (à savoir 11 ans) et nous n’avons aucun mal à être entraîné dans ces aventures.
La mise en gras du vocabulaire lié à Magyk présente l’avantage d’éviter au jeune lecteur de foncer sur le dictionnaire à des termes qu’il ne trouvera probablement pas même si cet artifice peut sembler agaçant au prime abord.
Ce livre s’adressera donc prioritairement à des jeunes s’étant passionné pour le genre d’autant qu’encore une fois, le livre est “épais” et qui n’ont donc pas de problèmes avec la lecture.
Petite mention pour le site très bien conçu qui vous permettra de poursuivre un peu plus longtemps l’aventure et la magie…

Quand Silas Heap, magicien ordinaire, rentre chez lui ce soir là, il ne se doute absolument pas qu’il trouvera un bébé, une petite fille pour être plus précis, abandonné dans la neige…
Alerté par les pleurs de l’enfant, il la ramènera avec lui et sera surpris de croiser Marcia qui lui annonce qu’il faut absolument qu’il dise que cette enfant est sienne : comment le faire comprendre à sa femme, alors qu’ils ont déjà sept fils, le tout dernier venant juste de naître ?
Quand il arrive chez lui, il apprendra la mort de son petit dernier, c’est donc naturellement que la petite Jenna – nom qu’il lui donneront – rejoindra la famille.
Dix ans passent sans rien de nouveau et puis, ils apprennent l’impensable : Jenna est la princesse du royaume : sa mère a été tué laissant le pouvoir à des groupes anti-magiciens qui ne souhaitent que le retour du Nécromant…

Entrez dans Magyk un univers gouverné par les sortilèges, les nécromanciens et les mages les plus puissants. Le magicien Silas Heap trouve un nouveau-né dans la neige : une petite fille aux yeux violets, emmaillotée dans une couverture. L’enfant, baptisée Jenna, va grandir auprès de ses six frères, dans sa nouvelle famille. Maïs un mystère entoure ses origines… Jenna a-t-elle été réellement abandonnée ?
Albin Michel Wiz (Mars 2005)474 pages 15.50 € ISBN : 2-226-15772-7
Traduction : Nathalie Serval
Couverture : Mark Zug
En savoir plus

Laisser un commentaire