La Trilogie martienne de Kim Stanley Robinson

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 10.0/10 (1 vote pris en compte)

Orcus : En 2029, après 1 an de sélection dans une base en Antarctique, 100 hommes et femmes partent vers Mars, avec pour mission d’établir une colonie permanente sur la planète rouge. Pour éviter tout problème, la mission est internationale, 50 astronautes et 50 cosmonautes, répartis en 96 scientifiques, le chef de l’équipe américaine, celui des russes, le chef de l’expédition et un psy.
Ce sont tous les meilleurs dans leur domaine, leur chef est le premier homme à avoir marché sur Mars: ce sont les 100 premiers.
L’action se passe sur 2 siècles, d’abord dans l’Arès (le vaisseau spatial), puis sur Mars, la nouvelle terra incognita de l’humanité.
L’action sera intense, avec au programme:
-terraforming de Mars, les colons se divisant à propos des moyens et des finalités du processus
-sécession du groupe, avec plusieurs factions, dont les bogdanovistes, les boonistes, les verts, les rouges, etc… Groupes aux idéologies différentes mais qui feront front commun devant un ennemi implacable : la Terre
-révolte contre la Terre, qui veut s’accaparer toutes les ressources de la planète
-description de la vie de ces pionniers pendant les crises diverses, et avec l’arrivée des nouveaux colons.

Orcus : Une oeuvre à surveiller de très près, probablement un des nouveaux cycles majeurs de la sf. Robinson montre ici avec brio l’avenir de l’humanité, et tous les problèmes qu’elle rencontrera dans sa conquète des autres planètes.
L’auteur contemporain qui s’approche le plus de lui est gregory Benford dans “les enfants de Mars”, même si ce roman n’est pas de la même ampleur.
la diversité des sujets traités est tout bonnement ahurissante; que ce soit l’écologie (idéologie sur le terraforming de Mars, ou les problèmes environementaux de la Terre), la “geopolitique de Mars” (affrontement des partis , guerre civile, révolte contre l’Onu), scientifique (explication de différents phénomènes cosmiques, plongée au coeur du monde de la physique et de la biologie), géographique (jamis Mars ne fut aussi bien décrite que sous la plume de KSR), etc…
Et en plus , la poésie est sous jacente à cette oeuvre, avec la beauté des décors, les sentiments des héros, l’ambiance merveilleuse.
Il y a tout de même quelques bémols à cette symphonie merveilleuse, dont un de taille : l’ampleur du cycle, pas loin de 2000 pages, il faut s’accrocher pour en voir la fin; et aussi la complexité du vocabulaire, car malgré les explications, tout n’est pas toujours très clair, surtout pour les non-scientifiques.
Mais si vous vous sentez le courage d’entamer une oeuvre qui en vaut la peine, alors n’hésitez plus, c’est un bon choix.

Jacques : Vous aimez la hard science fiction ?
Vous aimez Mars?
Ce cycle est fait pour vous, comme c’est trés dense, ne décrochez pas au deuxième, le dernier réserve encore des surprises. K.S.Robinson est un grand écrivain.

Demain. Cent pionniers s’envolent pour Mars. Ils devront l’explorer, survivre sur cette planète usée et hostile.
Si l’homme ne peut s’y adapter, il faudra adapter Mars à l’homme : créer l’atmosphère, bâtir les cités, transformer les déserts en prairie, la glace en océans. Par delà les difficultés ou les conflits idéologiques, c’est un monde nouveau que l’on invente. Jusqu’à l’émancipation de la tutelle d’une Terre de moins en moins souveraine.

Omnibus (Janvier 2006)1664 pages 30.00 € ISBN : 2-258-07022-8
Traduction : Dominique Haas
Titre Original : Mars
Couverture : Didier Thimonier
1993

La Trilogie martienne de Kim Stanley Robinson, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *