Nécropolitains de Rodolphe Casso

Les éditions Critic nous propose en cette rentrée littéraire un très bon roman de zombies sous la plume de Rodolphe Casso. avant de vous parler du roman, un petit coup d’oeil sur cette couverture encore exceptionnel d’Aurélien Police, tout dans le sombre avec cette unique pointe de couleur représentant la première “zone” vue par le capitaine Franck Masson

Parlons-en de ce cher capitaine : il est probablement le seul capable de réussir cette discipline si chère à la grande muette après que tout ce soit effondré… Ah, je ne vous avais pas dit ? Une apocalypse zombie a eu lieu et le monde s’est effondré… Après plusieurs tentatives pour contrer cette terrible épidémie, l’armée s’est enfermée sur la base souterraine de Taverny, survivant comme ils peuvent.

Mais les hommes commencent à désespérer, cloîtrée sans aucun espoir quand un avenir plus radieux… C’est alors que le Général Thomann le convoque pour l’informer que les satellites dénotent à certains endroits de la capitale une activité qui semblent être bien plus humaine que liée à la présence des mort-vivants.

La connaissance aigue de Paris, dans laquelle il a grandi, fait du capitaine Masson, le candidat idéal à la mission diplomatique consistant à se rapprocher des dernières poches de résistance humaine. D’autant plus que sa grande expérience des sauts en parachute va lui permettre d’atterrir discrètement sur zone.

Bien entendu, cela serait trop facile et l’atterrissage n’est pas tout à fait à la hauteur du talent avéré, mais suffisamment prêt pour se rendre sur la première zone d’activité et va rejoindre la République de Montmartre sous la présidence de J.C. ancien animateur de télévision. Et cette première rencontre va être le premier exemple de cette terrible vérité concernant l’homme : même après la fin du monde, avec la prédation des zombies, pas sûr que les plus dangereux soient les morts-vivants.

La discipline et le côté très militaire du capitaine vont être mis à très rude épreuve dans ce monde qui survit comme il peut, mettant à bas la plupart du temps l’ancienne morale. Le personnage est très caricatural, en tout cas dans les premiers temps, avec sa vision très classique du monde, une religiosité très marqué et une opinion très réac dans son quotidien comme le montrera sa première rencontre à la butte Montmartre…

Un personnage au premier abord donc que nous craignions un peu trop binaire, le militaire de base, guidé par un sens du devoir exacerbé et une fois absolu dans la discipline militaire pour régler les problèmes auxquels il se retrouve confronté. Une impression qui va se décanter très rapidement pour faire apparaître un personne beaucoup plus en nuance et plutôt sympathique au final.

Et si votre inquiétude tourne autour de la thématique des zombies, notez que c’est bien loin d’être le cœur du récit et qu’ils ne sont là que pour isoler des populations de survivants qui reconstituent une forme de société…

Editions Critic (Septembre 2019) – 715 pages – 25,00€ – 9782375791332
Couverture : Aurélien Police

Paris, un an après l’apocalypse zombie.
  Depuis la base souterraine de Taverny, où vit reclus et impuissant ce qui reste de l’armée régulière, le capitaine Franck Masson est envoyé en mission diplomatique au cœur de la capitale pour établir le contact avec plusieurs poches de survivants. Dans une Ville lumière en lambeaux, investie par les morts-vivants et les bêtes sauvages, le soldat part en quête des derniers sursauts de l’humanité, de Dieu et de la France.
  De buttes en îles, de parcs en souterrains, de chemins de fer en canaux, sa traversée lui apprendra par dessus tout que l’Homme, même après la fin du monde, demeure un spécimen bien difficile à cerner.

1 commentaire sur “Nécropolitains de Rodolphe Casso”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *