Un visage dans la foule de Stephen King et Stewart O’Nan

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.0/10 (1 vote pris en compte)

Un-visage-dans-la-foule

Dean Evers est en train de regarder tranquillement son match de Baseball, lui le retraité veuf lorsqu’il a l’impression de voir dans la tribune un gamin de sa jeunesse, lui rappelant des souvenirs qu’il aurait préféré oublier… Et le voilà qui se retrouve, jour après jour, a scruté le public de chaque match de Baseball pour y voir des images du passé.

Ces cheveux noirs peignés vers l’arrière, ce front digne du mont Rushmore, ces verres en cul de bouteille et ces lèvres qui viraient au livide quand il empoignait sa fraise… Oui, c’était bien lui, et il n’avait pas vieilli d’un jour depuis qu’Evers l’avait vu pour la dernière fois, cinquante ans auparavant.

Trouver une nouvelle de Stephen King (en tout cas, co-signé par Stephen King) édité par Bragelonne est surprenant, et on peut dire que cela représente un gros coup ! Alors, dans cette nouvelle, nous allons suivre un vieil homme qui se remémore ses réussites mais surtout ses échecs, ses actions dont il n’est pas très fier. La coécriture entre Stephen King et Stewart O’Nan est une réussite et donne une sympathique nouvelle, pleine d’humanité (en tout cas, c’est ce que j’ai trouvé).

Bragelonne (Avril 2014) – Brage – 44 pages – 2.99€ – 9782820514684
Traduction
: Jean-Daniel Brèque
Titre OriginalA Face in the Crowd (2012)
Couverture : Shutterstock

Depuis la mort de sa femme, Dean Evers trompe l’ennui de ses vieux jours devant les matchs de baseball à la télévision. Quand soudain, dans les gradins, il découvre au cœur de la foule un visage surgi du passé. Quelqu’un qui ne devrait pas être là, au stade… ni même parmi les vivants. Soir après soir, Dean se laisse hypnotiser par les visages de ceux qu’il n’espérait – ou ne voulait – plus voir. Mais le pire est à venir…

Un visage dans la foule de Stephen King et Stewart O'Nan, 8.0 out of 10 based on 1 rating

1 commentaire sur “Un visage dans la foule de Stephen King et Stewart O’Nan”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *