1ère dague – Iris de Guilhem Meric

Couv-CD7-2015-14x20-150dpiLa conjuration des septs – Tome 1

Alors qu’il poursuit depuis plusieurs années la recherche d’un trésor dans les ruines de l’abbaye Saint-Félix de Montceau, Jacques Marcillac finira par tomber sur un coffre métallique. Après plusieurs tentatives, il arrive à l’ouvrir et découvrira que c’est loin d’être un trésor qui est contenu… Mais c’est la dernière chose qu’il comprendra.

Et dans le même temps, Iris fait un cauchemar dans lequel son père tue l’ensemble de la famille avant de s’attaquer à elle.

A sa grande stupéfaction, le couvercle venait de glisser sur ses bases. Une lueur d’un bleu glacé en jaillit. En même temps qu’une puanteur sauvage, primitive

Première partie d’un feuilleton écrit, Iris va nous plonger dans une histoire qu’on suspecte être une histoire de démon avec des “élus” destinés à lutter contre lui. La découverte et la libération dudit démon n’est qu’anecdotique à mon sens, et nous commençons à rentrer dans le vif du sujet avec le ressenti d’un avenir ou le donc de prémonition de la jeune Iris. Le récit est relativement court (68 pages), je ne voudrais donc pas en dévoiler trop, d’autant plus que nous n’en savons pas beaucoup plus à cette étape.

Le récit est ancré dans le Languedoc et l’action prend pied autour de l’Abbays Saint-Felix de Montceau, une abbaye en ruine que connaît très bien l’auteur puisque son père préside l’association qui la restaure depuis 1970. Vous trouverez des informations sur l’abbaye ici : www.saintfelix-abbaye.fr

Par contre, ce que nous pouvons confirmer, c’est qu’après Aetherna et Myrihandes, nous retrouvons toujours le même talent d’écriture chez Guilhem et que nous ne regretterez pas une seconde de vous lancer dans cette nouvelle aventure.

Vous pouvez commander le feuilleton sur Amazon et faire par de votre avis à l’auteur sur la page fan Facebook.

Les autres épisodes seront diffusés tous les 15 jours pour faire au final le premier tome d’un diptyque.

Septembre 2015 – 68 pages – 0,99€ – 9782954886916
Couverture
: Guilhem Meric

 

Laisser un commentaire