Multiversum de Leonardo Patrignani

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.0/10 (1 vote pris en compte)

9782070650132FS Depuis quelques temps, Alex, un milanais, est victime de malaise et au cours de ces malaises, il communique par la pensée avec Jenny, une australienne qu’il n’a jamais rencontrée. Cette communication a distance va les torturer au plus haut point, rendant indispensable une rencontre pour mieux comprendre le phénomène. Néanmoins, cette rencontre va s’avérer beaucoup plus complexe que prévue et pas uniquement du fait de la distance qui sépare les deux adolescents…

J’avais reçu ce livre en avant-première (et d9782070650200FSonc sans couverture dans un premier temps) et je dois avouer que l’histoire me tentait assez. On sent dès la lecture du quatrième, qui ne le cache pas, que le thème central de l’histoire concerne les univers parallèles et le multivers. Qu’apporte ce nouveau roman sur un thème déjà plusieurs fois traités ? Au final, pas grand chose, si ce n’est de centrer l’action sur deux adolescents, avec la romance qui tourne nécessairement autour, mais aussi de tenter d’expliquer un peu plus dans le détail la théorie du multivers.

L’action se situe d’ailleurs beaucoup plus du côté d’Alex que du côté de Jenny. Le rythme est soutenu et les proches qui entourent Alex et Jenny vont avoir des rôles essentiels dans le récit même si je dois bien avouer que leurs buts ne sont pas toujours très clair et qu’ils ne sont pas éclaircis à la fin de ce titre qui ne peut être que le premier volume d’un cycle plus vaste. En effet, la fin tombe de façon plutôt abrupte et, si aucune suite n’est prévue, il faut bien avouer que le titre perd de son intérêt, nous avons finalement plus de questions à la fin que de réponses.

Bref, une histoire finalement assez banale mais bien mise en valeur par l’auteur qui a su insuffler du rythme et du suspens dans son récit.

A noter que la suite, Memoria, vient de paraître chez Gallimard Jeunesse

Pôle Fiction (Avril 2014) – Fantastique – 401 pages – 7.75€ – 9782070650200
Traduction :
Diane Ménard
Titre Original : 
Multiversum (2012)
Couverture : 
Roberto Oleotto

Alex vit en Italie, Jenny en Australie. Ils ne se sont jamais vus pourtant ils se connaissent depuis toujours, unis par un lien télépathique très fort. Le jour où ils cherchent à se rencontrer  ils découvrent qu’il existe une infinité d’univers parallèles et que la réalité qui les entoure n’est qu’une de ces multiples dimensions. Parviendront-ils à se rejoindre tandis que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre ? Existe-t-il un monde où vivre leur amour ? 

Gallimard Jeunesse (6 mai 2013) – 333 pages – 15.00€ – 9782070650132
Traduction : Diane Ménard
Titre Original : Multiversum (2012)
Couverture : Roberto Oleotto

Alex vit en Italie, Jenny en Australie. Ils ne se sont jamais vus pourtant ils se connaissent depuis toujours, unis par un lien télépathique très fort. Le jour où ils cherchent à se rencontrer  ils découvrent qu’il existe une infinité d’univers parallèles et que la réalité qui les entoure n’est qu’une de ces multiples dimensions. Parviendront-ils à se rejoindre tandis que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre ? Existe-t-il un monde où vivre leur amour ? 

Multiversum de Leonardo Patrignani, 8.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *