Les Avides de Guillermo Del Toro et Chuck Hogan

Les Dossiers Blackwood – Tome 1

Le duo Guillermo Del Toro et Chuck Hogan ont déjà sévi ensemble avec La trilogie La Lignée paru aux Presses de la Cité. Déjà, nous sentions à l’époque que la trilogie était construite de façon à pouvoir, demain à en faire une série (ce qui fut le cas).

Ce premier opus des Dossiers Blackwood semble être construit sur le même principe, la description des différents événements étant très visuelle.

Une agente du FBI sur la sellette, une cause à définir

Tout commence par une banale scène d’intervention : les agents Odessa Hardwicke et son collègue Leto poursuivent un avion qui sème la zizanie (et les cadavres). Rendu sur les lieux où réside le suspect, ils trouvent le père de famille en train de faire un massacre dans sa famille… Réussissant à protéger la plus jeune, Odessa se rend compte d’un changement de comportement de son partenaire. Après avoir tenté de le raisonner, elle se voit contrainte de l’abattre. A sa grande surprise, elle aura l’impression de voir une brume s’échapper du corps.

Placardisé par sa hiérarchie, elle se voit confier des missions de bien moindre importance, dont une consistant à aller vider le bureau d’un ancien agent du FBI, semblant être en fin de vie.

Rapidement, la question se posera sur le côté fortuit de la rencontre tant l’ex-agent du FBI semble au fait de ce qu’elle a vécu. Il lui proposera d’ailleurs très rapidement de poster une lettre dans une boîte aux lettres particulières pour solliciter le fameux Blackwookd

Une rencontre avec l’étrange

Et nous rencontrons Blackwood, étrange personnage qui semble tout à fait à l’aise dans l’environnement et non surpris surtout de la situation qu’a vécu Odessa. Pire, il semble qu’une étrange relation existe entre Blackwood et l’ex-agent du FBI. Rapidement, Odessa va comprendre que le monde tel qu’elle le connaît est plus complexe.

Une recherche de la “créature” qui a possédé le collègue d’Odessa et entraîné sa mise au placard va nous permettre de commencer à mettre le doigt sur ce monde que nous ne connaissons pas. Les intentions et les objectifs de Blackwood restent très obscurs et nous sentons bien tout le mystère qui l’entoure sans pour autant comprendre quel rôle va jouer l’agente du FBI dans cette traque.

Et pourtant, nous comprenons aussi très vite qu’un nouveau duo se forme, un duo qui persistera à n’en pas douter dans les prochains romans de cette série. Si le personne de Blackwood est intriguant, c’est bien le personnage d’Odessa qui donne toute la saveur, un personnage qui va passer d’une vision très “scientifique” du monde à une vision plus nuancée. Nul doute que cette nouvelle série va trouver son public.

Pygmalion (03 février 2021) – 382 pages – 21,90€ – 9782081516175
Traduction : Agnès Espenan
Titre Original : The Hollow Ones – The Blackwood Tapes Vol. 1 (2020)

Après une enquête qui a mal tourné, Odessa Hardwicke est mise à pied. Dévastée, la jeune agent du FBI n’est pourtant pas en cause.
Sur la piste d’un meurtrier avec son collègue, elle se voit obligée de commettre l’irréparable. Mais ce qui la choque le plus n’est pas d’avoir fait usage de son arme, c ’est la présence ténébreuse qu’elle pense avoir vu quitter le corps de sa victime.
En attendant des jours meilleurs, Odessa accepte une mission à New York. Cette affectation a priori sans intérêt la met sur la piste d’un personnage mystérieux, Hugo Blackwood. Qui est cet
homme ? Un simple fou ou le meilleur espoir de l’humanité face à un mal indicible ?

Laisser un commentaire