L’intégrale F.A.U.S.T. de Serge Lehman

Grande nouvelle pour ceux d’entre vous (et nous) qui n’aurait pas eu l’occasion de lire le cycle de F.A.U.S.T. de Serge Lehman, les éditions Au Diable Vauvert viennent de ressortir une intégrale comprenant tout ce qui tourne dans cet univers.

Et ce ce n’est rien moins que Nulle part à Liverion, Wonderland, F.A.U.ST., les Défenseurs et Tonnerre lointain qui sont regroupés dans un même objet à avoir absolument… Notamment en cette période de fêtes.

Les tensions actuelles que nous rencontrons dans notre société font un étrange écho dans ce cycle où le monde économique réussi à prendre le pas sur le monde politique… Ou en tout cas, essaie de le faire !

Tout commence donc par la nouvelle Nulle part à Livérion où nous rencontrons dès le départ Paul Coray, attendant patiemment l’arrivée des B-Men, cadres d’entreprises envoyés par Saxxon, pour mener des opérations auparavant réalisées par la police.

Nous comprenons rapidement que ces B-Men sont des cadres récompensés par la possibilité d’exercer de la violence sur une cible choisie… La responsable de cette traque n’est autre que Virtu Johansen, patronne de Saxxon, qui espère pouvoir tirer des informations cruciales quant à Livérion, un étrange lieu créé plus deux siècles auparavant par Jean-Baptiste Barthélémy-de-Lesseps … Première incursion dans un univers qui va nous sembler de plus en plus réaliste, quand on voit le lobbying des grands groupes, pour une nouvelle écrite en 1996, récompensée par le Prix Ozone de la meilleure nouvelle de science-fiction francophone en 1997. La nouvelle nous permet de mettre le doigt sur ce que peu devenir un monde où l’économie prend le pas sur le politique et où les conglomérats deviennent les maîtres d’une planète au bord de l’agonie.

L’assainissement financier des systèmes d’éducation et de santé a contribué à abaisser de façon notable le niveau culturel et l’état sanitaire des populations les plus précaires. A la fois moins sensibles aux discours sociaux et davantage préoccupées de survie immédiate, elles ne représentent plus un risque majeur, sauf accident toujours possible.

Wonderland – Serge Lehman

Si on se penche sur la deuxième novella, à savoir Wonderland, nous plongeons tout de suite dans l’action, dans une zone devenue une zone de non droit, dans laquelle Peter, Andrea et Franz tente de fuir un robot collecteur des esclaves de demain. C’est au cours de cette fuite en avant que nous en apprendrons plus sur l’histoire de cette région, anciennement les Pays-Bas, dans laquelle chacun survit comme il peut. La zone est totalement polluée et ce récit va nous permettre d’en apprendre beaucoup plus sur la façon dont le monde a évolué et de quelles façons les grands groupes ont réussi à prendre la main sur de nombreux aspects. Leur pouvoir de nuisance se révèlent déjà dans toute sa splendeur… et nous trouvons dans les faits décrits un certain nombre de rappel à notre société qui ne vont pas sans nous gratter un poil notre sens moral et notre espoir dans une société plus juste.

Pourtant, ce Wonderland laisse planer la possibilité d’un futur meilleur avec malgré tout un homme politique qui revoit sa position ultra-libérale et prend conscience du danger qu’amène ces grands groupes à notre société.

Et arrive le premier volume de la trilogie romanesque par F.A.U.S.T. qui va nous permettre de retrouver Paul Coray, croisé plus tôt, et chassé par les corporatistes de l’Instance pour protéger une opération qui pourrait marquer la fin de la dimension politique de la Société…

Dans un ensemble cohérent et riche, Serge Lehman nous alerte sur le danger de la main-mise des corporations et autres leaders économiques sur nos sociétés et nos vies en général… Une lecture plaisante et qui tombe à propos dans notre monde devenu temple de la consommation.

Au Diable Vauvert (Octobre 2019) – 829 pages – 25€ – 9791030702958
Couverture : Olivier Fontvieille

2095, New-York. Dans les plus hautes sphères du pouvoir, le contrôle du monde est en marche. Les Puissances, qui règlent sur l’économie mondiale, déploient leurs forces. De l’autre côté de l’Atlantique, un groupe de scientifiques, d’intellectuels, de diplomates et d’espions préparent la résistance. Ils n’ont pas de nom, pas d’argent, pas de statut. Mais leur détermination est digne des utopistes de la Renaissance…

Laisser un commentaire