Androïdes par collectif

Les éditions Soleil propose depuis mai 2016 une série autour des Androïdes avec des équipes différentes sur chacune des histoires, indépendantes.

Le point commun entre toutes ces histoires ? Les Androïdes, au cœur de récits très différents et s’appuyant toutes sur les règles de la robotique si chères à Isaac Asimov que je vous rappelle ici :

  1. “Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
  2. Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la Première Loi.
  3. Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi.”

Actuellement, 6 volumes sont sortis, même si vous ne trouverez ici que les 5 premiers n’ayant pas trouvé encore le dernier.

La série va nous permettre de découvrir différents mondes et différents aspects de la problématique androïde.

Si je devais mettre en avant 2 des 5 premiers volumes, je miserai sur Résurrection qui va nous plonger sur une terre où l’humanité n’est plus capable de procréer tout en bénéficiant de l’immortalité… En tout cas, cette humanité sans descendance peut bénéficier de l’immortalité à condition de continuer à prendre la “pilule bleue” qui protège de la vieillesse mais aussi de toute forme de maladie. La seule “façon” de mourir reste la mort violente accident… ou meurtre comme ce fut le cas pour un directeur de musée. Liv Anderson va enquêter sur cet assassinat et, ce faisant, se rapprocher d’une vérité longtemps cachée. La force de cette histoire est de réussir à conserver ce secret jusqu’au bout avec une fin très surprenante.

La deuxième histoire qui mérite une attention particulière à mon sens est Les Larmes de Kielko, Kielko étant le robot domestique d’un homme à la fidélité toute relative. Ce robot semble être obsédé par les sentiments et va nous entraîner dans une réflexion sur ce qu’est finalement l’humanité et où se situe la limite de l’humanité. Nous allons plonger dans une histoire sordide qui va mettre les lois d’Asimov à rude épreuve.

Les trois autres histoires présentent aussi un intérêt certain même si comme je le disais elles m’ont moins marqué.

Heureux qui comme Ulysse va nous faire découvrir la relation entre un Androïde, AC+7, et un survivant humain, Ulysse, mis en hibernation pour sa propre survie dans un vaisseau… Jusqu’à ce que la Terre soit de nouveau sur la route !

Dans Invasion, nous allons partager le quotidien de femmes et hommes augmenté.e.s dotés de pouvoirs impressionnants engagé.e.s dans un combat pour lequel Jerrod semble avoir un rôle central.

Synn de son côté est une androïde dans un monde hostile qui va vouloir expérimenter la mort… nous interrogeant sur le fait que peut-être notre humanité réside dans notre mortalité ?

Pour résumer donc, une série intéressante autour d’une thématique qui n’est pourtant pas nouvelle mais traitée par les différentes équipes de façon fort intéressante 🙂

1 – Résurrection (61 pages – juin 2016 – 15,50€ – 9782302051874)

En 2545, l’humanité est frappée de stérilité. Plus personne sur terre n’a engendré d’enfants depuis 500 ans. Si la société Microcorp n’avait pas inventé le mélange «la pilule bleue», la Terre serait aujourd’hui inhabitée. Grâce au «mélange», la jeunesse éternelle est garantie. Plus de maladies, plus de vieillesse. C’est dans ce contexte que Liv Anderson, flic au caractère bien trempé, enquête sur le meurtre d’un directeur de musée, retrouvé chez lui criblé de balles.
Très vite, ce qui ressemble à une banale affaire semble conduire à une donnée si secrète qu’elle pousse ses gardiens à tuer quiconque s’en approche. Parallèlement, Anna Hopkins, restauratrice d’oeuvres d’art, se sent de plus en plus mal. Elle consulte le Dr Castle et le verdict tombe. Depuis 500 ans, l’humanité est stérile, mais… Anna est enceinte.

Scenario : Jean-Luc Istin
Dessin : Jesus Hervas Millan
Couleurs : Olivier Héban

2 – Heureux qui comme Ulysse (Août 2016 – 49 pages – 15,50€ – 9782302043480)

Au XXVe siècle, l’ISS OXYGEN est le premier vaisseau d’exploration spatiale à quitter la Terre avec des enfants à son bord. Alternant les phases d’hibernation, plusieurs familles se relaient aux commandes du navire. Pour s’occuper des plus petits durant les périodes d’éveil, l’équipage compte sur AC7+, un androïde de compagnie réputé pour son stock illimité d’histoires. Hélas, après quelques siècles paisibles, une nuée d’astéroïdes croise la route de l’ISS et transforme le vaisseau en épave.
Seules deux créatures survivent à la catastrophe : AC7+ et Ulysse, un nouveau-né. Changement de mission pour l’androïde : il faut élever le garçon et le ramener sur la planète bleue.

Scenario : Olivier Peru
Dessin : Geyser
Couleurs : Sébastien Lamirand

3 – Invasion (Octobre 2016 – 56 pages – 14,95€ – 9782302-043480)

Sortant d’un long sommeil artificiel, Jerrod est totalement perdu. Il ne sait pas pourquoi il était endormi. Il ne connaît pas les individus qui l’ont réveillé et tous portent la même étrange combinaison que lui. Il comprend encore moins d’où leur viennent leurs étonnants pouvoirs, pourquoi la ville où il a grandi est quasi-déserte et à quoi correspondent les visions qui l’assaillent. Autant de sujets qui attendront d’avoir leurs réponses.
Car à peine est-il sur pied qu’une créature titanesque tente de les tuer, lui et ses protecteurs. Il ne doit sa survie qu’à leur adaptation à un combat qui a commencé il y a trois jours. Un combat à l’échelle mondiale…

Scenario : Sylvain Cordurié
Dessin : Emmanuel Nhieu
Couleurs : Digikore Studios

4 – Les larmes de Kielko (Avril 2017 – 56 pages – 14,95€ – 9782302057791)

Los Angeles-2037. Mon nom est Kielko, je suis l’androïde domestique des Morgan, une famille épanouie et codifiée “Important personality”. Je suis à leur service depuis plus d’un an. Les mots émotion et sentiment n’ont de valeur que pour vous, les humains. Pour moi, ce ne sont que des mots, des algorithmes qui déterminent mes actions et réactions. Depuis quelque temps, je ressens quelques perturbations nano-technologiques qui ne figurent dans aucun de mes paramètres d’initialisation.
Je sais que Grady a un comportement déviant. Mon devoir est de garder le silence. Je dois l’accompagner dans des lieux peu recommandables. Mais dans son sillage, il y a ce liquide rouge que vous appelez sang. Un élément qui me fascine jusqu’à l’obsession.

Scenario : Jean-Charles Gaudin
Dessin : Viska
Couleurs : Digikore Studios & Bertrand Benoît

5 – Synn (Janvier 2019 – 56 pages – 14,95€ – 9782302074149)

Dans un monde extrêmement hostile où la vie est une lutte de tous les instants, une androïde va se retrouver obsédée par une notion qu’il lui est impossible d’expérimenter : la mort. Comment savoir que l’on vit, que l’on a une âme, comme les prédécesseurs humains disparus, si l’on ne peut mourir ? Et si ce qui faisait de l’homme un être singulier était sa mortalité ? Synn l’androïde en est convaincue et elle va tout mettre en oeuvre pour réussir à faire ce que son corps lui refuse : mourir.
Et pour cela, Synn l’androïde a un plan : devenir humaine.

Scenario : Louis
Dessin : Louis
Couleurs : Sébastien Lamirand

Laisser un commentaire